De l’importance du mobile friendly pour votre site web

L'équipe hREF
13 novembre 2017

Les internautes sont volatiles. En quelques années seulement, ils ont émigré massivement des ordinateurs vers les appareils mobiles (smartphones et tablettes). Aujourd’hui, 89 % des possesseurs de téléphones connectés s’en servent pour surfer sur le web, et 86 % des « mobinautes » utilisent leur device nomade pour rechercher ou acheter des produits. En somme, si vous souhaitez que votre site Internet continue d’attirer des visiteurs, vous n’avez plus le choix : vous devez faire en sorte qu’il soit mobile friendly. Faute de quoi, il n’aura bientôt plus personne avec qui se montrer « friendly » !

L’essor inexorable des usages mobiles sur le web

L’expression « mobile friendly » désigne un site web dont les pages sont adaptées à un affichage sur les terminaux mobiles. Cette adaptabilité passe par plusieurs critères : l’interface (la page doit s’ajuster à la taille de l’écran pour éviter d’avoir à zoomer et dézoomer constamment), l’ergonomie (les boutons doivent apparaître au bon format et être positionnés de façon à rendre la navigation pratique), la qualité de lecture, la place des liens dans les pages, etc. La plupart des templates proposés pour la conception de sites web sont désormais conçus en responsive design, ce qui leur confère une adaptabilité de fait aux écrans nomades.

Mais pourquoi avez-vous besoin d’un site mobile friendly ? Tout simplement parce que vos utilisateurs surfent de plus en plus depuis des terminaux mobiles. Voici quelques chiffres pour vous en convaincre.

D’abord, découvrez cette infographie proposée par Google au sujet des usages mobiles, réalisée en 2016 :

Ensuite, jetez un œil à ces données :

  • La planète compte 4,9 milliards d’utilisateurs de mobiles, en hausse de 5 % entre janvier 2016 et janvier 2017, dont 2,5 milliards d’utilisateurs actifs (+ 30 % sur la même période) ;
  • 3,4 milliards d’individus utilisent le web mobile, soit 46 % de la population mondiale ;
  • Le trafic web passe à 50 % par les smartphones (en hausse de 30 % sur un an), contre 45 % pour les ordinateurs et 5 % seulement pour les tablettes.

(Plus de chiffres sur le slideshare We Are Social, 2017.)

Enfin, quelques informations intéressantes sur les comportements des mobinautes :

  • En 2016, 6 Français sur 10 étaient des mobinautes, et 1 personne sur 5 passait au moins 4 heures par jour devant son mobile ;
  • Les plus jeunes sont les plus concernés : 96 % des 15-34 ans sont des mobinautes;
  • En 2017, le mobile deviendra le premier canal de publicité digitale, avec 58 % de parts de marché ;
  • En 2017, 50 % du commerce en ligne se fera depuis un mobile.

(Source : infographie Relatia rapportée sur ce site.)

Voilà qui vous donne une meilleure idée de la place du mobile dans la vie des utilisateurs – et de vos prospects. Malgré tout, si l’on en croit une étude menée par Yooda, 53 % des sites français n’étaient toujours pas compatibles avec les mobiles en 2016, malgré une progression de 11 % des plateformes adaptées.

Mobile friendly, expérience utilisateur et e-réputation

En regardant de près les chiffres cités plus haut, on comprend que le mobile friendly revêt une importance considérable dans l’utilisation d’un site web comme levier d’acquisition de trafic. En effet : les internautes en provenance des moteurs de recherche (et notamment de Google) peuvent représenter jusqu’à la moitié du trafic total reçu par un site Internet. Ce qui veut dire qu’à défaut d’avoir des pages optimisées pour les appareils nomades, vous risquez de perdre une grande partie de vos visiteurs !

Pourquoi ? Parce que l’expérience utilisateur compte énormément dans la réussite de votre communication digitale. Elle est essentielle à deux niveaux :

  1. Au moment de la visite: l’expérience vécue par l’utilisateur sur votre site web joue sur son intention d’achat. S’il est satisfait de sa navigation et si vos produits/services correspondent à ses besoins, il pourrait alors vous contacter. À l’inverse, s’il est déçu, vous risquez de le perdre pour de bon. L’infographie Google présentée plus haut indique que 40 % des mobinautes quittent un site web qui met plus de 3 secondes à charger. 3 secondes, c’est peu !
  2. Après la visite: un internaute insatisfait a tendance à vouloir partager sa mauvaise expérience, bien plus qu’un internaute satisfait. Une visite désagréable depuis un mobile sur votre site non-compatible pourrait donc avoir des conséquences fâcheuses sur votre e-réputation.

Un site mobile friendly contribuera à offrir une expérience de qualité à vos visiteurs et à tisser avec eux des liens de confiance. Ce qui, en retour, conférera à votre entreprise/marque une image positive, donc un meilleur référencement.

Tiens, justement : et en termes de référencement, le mobile friendly, ça change quoi ?

Google et la compatibilité mobile

Les utilisateurs ne sont pas les seuls à privilégier le mobile friendly pour les sites web : Google en a fait une obligation officielle via un algorithme dédié (baptisé « Mobilegeddon »). Le moteur de recherche a fini par prononcer la sentence en mai 2016 : depuis lors, toute page qui n’est pas prévue pour être affichée correctement sur les terminaux nomades risque d’être rétrogradée dans les résultats. Un ostracisme redoutable pour la plupart des professionnels.

Inversement, les sites mobile friendly sont privilégiés lors de leur positionnement dans les SERPs. Ainsi, une page optimisée pour les mobiles, qui bénéficie d’un affichage rapide et d’une ergonomie adéquate, a plus de chances de se retrouver en pôle position qu’une page non compatible. Mais attention : cette hiérarchie ne se fait pas aux dépens de la qualité du contenu ! Autrement dit, un site non adapté, mais de qualité, aura toujours la primauté sur son comparse mobile friendly, mais pauvre en contenus.

Pourquoi Google en est-il venu à favoriser les sites compatibles ? La raison est toute simple : la volonté de satisfaire ses utilisateurs. Pour cela, le moteur est contraint de s’adapter aux évolutions des habitudes des internautes. Et puisqu’ils sont en train de devenir en masse des mobinautes, Google a naturellement suivi le mouvement. S’ils souhaitent naviguer de plus en plus depuis des devices mobiles, alors il faut leur fournir des pages adaptées !

En somme, avoir un site bien référencé et techniquement impeccable, bénéficiant de backlinks de qualité, ne suffit plus pour être bien positionné dans les SERPs. Il faut désormais s’assurer que le site en question s’affiche correctement sur les écrans des smartphones et des tablettes de vos visiteurs.

Vos pages web sont-elles adaptées aux mobiles ?

Reste une question : comment vérifier que vos pages sont bien mobile friendly ? Et, le cas échéant, comment les rendre compatibles ou optimiser leurs performances pour qu’elles répondent aux besoins des mobinautes ?

Pour le premier point, Google vous propose un test de compatibilité mobile gratuit et simple d’utilisation : il suffit de copier-coller l’URL à vérifier dans la barre prévue à cet effet. Si le résultat s’avère négatif, le moteur vous invite alors à consulter sa page d’aide consacrée à l’optimisation de la compatibilité mobile (sur ce lien). Vous n’avez plus qu’à suivre les instructions !

L’image 2 de cet articles est disponible sous licence Non-commercial.

Les autres images sont disponibles sous licence Commercial.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page