L’extension de votre nom de domaine a-t-elle une influence sur vos résultats SEO ?

Nous l’avons souvent dit, monter un site Internet qui marche passe essentiellement par le développement d’une ligne éditoriale pertinente et par la rédaction de contenus de qualité. Cela dit, il s’agit de ne pas de négliger certains détails techniques : l’extension du nom de domaine en fait partie. Aujourd’hui, entre le .fr ou le .com, toute une palette de possibilités vous sont offertes. Tellement de possibilités qu’il devient parfois difficile de choisir. Quelle extension pour coller à mon activité ? Faut-il en choisir une en lien avec la localisation de mon business ? Quel impact en matière de SEO ? Pour vous aider à vous y repérer, voici quelques conseils.

Qu’est-ce que l’extension d’un nom de domaine ?

Une des premières décisions à prendre lors de la création d’un site web porte sur la réservation d’un nom de domaine. Unique, propre à chaque site, un nom de domaine se compose de deux parties :

  • D’un nom central : positionné après le https://www., il est constitué d’une suite de signes alphanumérique. Appelée domaine de second niveau, cette suite reprend en général le nom de l’entreprise qui édite le site, d’une marque, ou est en lien avec l’activité d’une entreprise ou de sa marque. Par exemple, si l’on considère le domaine Amazon.com, le domaine de second niveau est « Amazon », reprenant le nom de l’entreprise de e-commerce bien connue.
  • D’un suffixe, appelé extension du nom de domaine ou domaine de premier niveau. Choisi en fonction des ambitions commerciales de l’entreprise et/ou du territoire géographique où s’inscrit son activité, ce suffixe s’exprime après le domaine de second niveau. Par exemple, pour reprendre l’exemple précédent, .com représente le domaine de « tête ».

 

© EstudioWebDoce – Licence Pixabay License

Quelles sont les différentes catégories d’extensions de nom de domaine ?

Au départ, les extensions de nom de domaine se comptaient sur les doigts d’une main. Outre les célèbres .com, .org ou .net, n’étaient disponible que des déclinaisons nationales telles que .fr par exemple. Depuis 2011, les choix se sont multipliés quand l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names), l’autorité qui gère les noms de domaine de premier niveau, s’est prononcée en faveur de l’utilisation de noms génériques, de collectivités locales ou de marques. Il existe désormais trois types d’extensions de nom de domaine :

  • Les extensions « classiques », les plus utilisées par les entreprises ou les institutions. Composées de trois lettres, ces extensions sont indépendantes du pays d’origine du site : il s’agit des fameux .com, .net, ou .org, ou pour les sites gouvernementaux, les établissements d’enseignement supérieur, les institutions internationales, des .gov, .int., .edu ;
  • Les extensions géographiques de pays : composées de deux lettres, on y retrouve les .fr, .de., .be, .pt… On compte près de 312 extensions géographiques de pays, certaines imposant des restrictions de résidence ;
  • Depuis 2011, de nouvelles extensions sont autorisées : composées de trois caractères ou plus, ces extensions se comptent par milliers, couvrant aussi bien des noms de marques (.google, .amazon, .audi), que des zones géographiques (.alsace, .bzh, .eu), des villes (.paris, .london). Elles peuvent être liées à des métiers, des sports ou des domaines d’activités (.immo, .museum).

 

© geralt – Licence Pixabay License

Quel impact l’extension du nom de domaine a sur le SEO ?

Soyons clairs, le choix d’une extension de nom de domaine n’aura que très peu d’impact sur votre référencement. Choisir un .paris, si vos activités se situent à Paris, vous offrira la même visibilité sur Google qu’un .fr  ou qu’un .com. A l’inverse, un .paris ne vous offrira pas plus de visibilité sur les moteurs en cas de recherches mentionnant la ville concernée.

En effet, Google a plusieurs fois confirmé que les nouvelles extensions de domaine n’agiraient pas sur les classements. En bref, le seul levier sur lequel jouer pour attirer les internautes et s’assurer d’un bon référencement reste avant tout la qualité du site en général et celui des contenus proposés en particulier.

Malgré tout, certaines précautions sont à prendre quant au choix du domaine de tête. En effet, tous les noms de domaines ne se valent pas aux yeux des moteurs. Outre que certains soient plus chers à réserver, et donc mieux considérés, les noms de domaines suffixés en .gq, .work .cf, .date, .tk, .link, .ml, .ga, .men, .top sont plus susceptibles, aux yeux des algorithmes, d’héberger des sites de spam.

Conclusion : quelle extension de nom de domaine choisir ?

Avant toute considération sur le choix d’une extension de domaine, il s’agit en premier lieu de prendre en compte les habitudes de navigation des Internautes. Plusieurs études ont ainsi montré que ces derniers auront plutôt tendance à cliquer, lorsqu’on leur propose une liste de sites, sur les pages en .com ou en .fr.

 

© JanBaby – Licence Pixabay License

Pour résumer, si les extensions de domaines n’ont pas d’impact SEO, elles en ont sur le taux de clic. En ce sens, pour guider au mieux les utilisateurs, choisissez un nom de domaine original, simple et facile à retenir (on évite les chiffres et les tirets), qui correspond aux activités de votre entreprise.

Pour le reste, afin de trier parmi toutes les options d’extensions qui vous sont offertes, il s’agit de mettre au clair vos objectifs et de bien appréhender votre cible. Si votre entreprise opère au niveau national, en France par exemple, privilégiez une extension géographique de pays (.fr). Outre qu’elle soit largement utilisée et qu’elle inspire confiance, ce type d’extension montre une proximité avec vos clients.

Si vos ambitions sont plus larges, une extension classique est une bonne option. Devenu une référence mondiale, le .com est employé par nombre de grandes entreprises dans le monde. L’utiliser vous permettra de donner une dimension internationale à votre entreprise, en lui permettant de s’étendre plus facilement en dehors des frontières nationales.

Finalement, si le marché visé est ultra-concurrentiel ou particulièrement spécialisé, les nouvelles extensions de domaine forgeront un nom de domaine plus facilement repérable. Alors que beaucoup de noms de domaine ne sont plus disponibles, elles vous permettent de placer aisément vos mots clés dans le nom de domaine secondaire, le rendant plus explicite tout en vous évitant les noms à rallonge. De quoi inviter les internautes à choisir votre site plutôt qu’un autre.

 

Visuel d’entête : © JanBaby – Licence Pixabay

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page