L’utilisation de GIF : bonne ou mauvaise idée pour votre SEO ?

L'équipe hREF
19 juillet 2022

Acronyme de Graphics Interchange Format, le GIF est une image en mouvement qui appartient au langage web populaire. On le retrouve sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les emails, dans les messages aussi bien privés que publics. Moins figé qu’une émoticône, plus ludique qu’une image classique, le GIF véhicule avant tout de l’émotion, mais il peut aussi être mis à profit pour optimiser le SEO d’un site web. En effet, ce type de format est tout à fait indexé par Google. Afin d’obtenir des résultats positifs, il est cependant important de bien gérer l’emploi du GIF lors de sa création de contenu web.

1. GIF : mais d’où vient ce format multimédia si populaire ?

C’est en 1987 que naît le GIF, créé par Steve Wilhite, qui travaille alors pour la société CompuServe. À l’origine, il s’agit d’un nouveau format d’image compressée, qui n’a pas spécialement pour but de produire des images animées en boucle telles que nous les connaissons aujourd’hui. Il est avant tout question de pouvoir échanger des images mouvantes, qui font forte impression dans un World Wide Web qui n’intègre pas encore la vidéo.

Le GIF a ensuite connu des hauts et des bas. D’abord nouveauté, puis incarnation kitsch du web des années 1990 et des balbutiements du blog personnel, ce format fait désormais partie intégrante de la culture web. Il faut dire que son usage a tout de même évolué : il est notamment possible de le créer par soi-même, ce qui permet de démultiplier les possibilités et de sortir des rubans à paillettes et autres roses scintillantes qui ont caractérisé ses débuts. Les micro-scènes de film ou série comptent parmi les créations les plus populaires. Le GIF prend également le train de la modernité et s’avère aussi moins pixellisé.

Le GIF a été créé en 1987 par Steve Wilhite, et permet aujourd'hui de stocker des micro-scènes
© Marvin Meyer – Licence Unsplash

Souvent tourné vers l’humour, le GIF mise sur le comique de répétition d’une scène qui tourne en boucle ou permet d’exprimer des émotions en sélectionnant des visages particulièrement expressifs issus de comédies, d’émissions de télé, etc.

2. En quoi le GIF est-il intéressant pour le SEO ?

Aux yeux de Google, le GIF est une image comme les autres. Par conséquent, il est indispensable de reprendre les techniques d’optimisation des images pour booster l’efficacité de vos GIFs.

Vecteur d’humour et élément de dynamisation d’une page web, le GIF est en premier lieu utile pour conserver l’intérêt de vos lecteurs pour votre contenu web. Or, lorsque les internautes passent du temps sur une page, Google comprend qu’elle est intéressante et favorisera donc son référencement.

Le GIF est en outre facile à partager : il permet donc d’améliorer l’engagement des internautes et l’interactivité de votre publication. Surtout, le GIF permet à votre contenu d’être accessible depuis une recherche dans les images. Or, en 2020, la recherche d’images concernait déjà plus de 22 % des requêtes sur Google, et elle ne cesse de croître. Le GIF contribue donc à élargir la visibilité de votre production éditoriale.

3. Les risques pour votre SEO avec l’emploi d’un GIF

Lors d’un audit SEO, il est aussi possible de constater que le GIF porte préjudice à l’efficacité de vos pages. En effet, il ne faut pas oublier que le GIF est une image. Par conséquent, son poids peut être un problème. En effet, des images trop lourdes allongent le temps de chargement d’une page. Un fait qui ne plaît ni à Google ni aux internautes, qui convertissent d’autant moins bien qu’ils doivent attendre longtemps le chargement d’une page.

Un GIF permet d'illustrer nimporte quel notion, comme ici le SEO
© Giflytics – Licence Giphy

Il apparaît en effet que dans le monde de la vente en ligne notamment, gagner 0,1 seconde de temps de chargement permet d’augmenter en moyenne de plus de 8 % le taux de conversion et de diminuer sensiblement le taux de rebond. En outre, s’il est mal employé, le GIF peut nuire à votre site web pour manque d’accessibilité. Le GIF doit donc être employé avec soin afin d’impacter positivement votre référencement naturel.

4. Savoir optimiser un GIF pour booster son SEO

Pour tirer le meilleur du GIF dans votre production de contenu web, il est par conséquent nécessaire de procéder à quelques optimisations, qui font d’ailleurs partie des bonnes pratiques pour séduire les robots de Google et doivent être systématiquement adoptées dans votre stratégie éditoriale web.

Lorsque vous souhaitez employer un GIF, assurez-vous donc d’abord de vérifier son poids. S’il s’agit du format le plus léger en matière d’image animée, il ne doit pas moins être compressé afin de limiter son impact sur le chargement de la page. Attention cependant à ce que la compression ne dégrade pas trop la qualité du visuel du GIF, qui perdrait alors son intérêt sur votre page.

Dans un deuxième temps, n’oubliez pas de compléter la balise ALT. Un réflexe à adopter pour toute image : ce court texte améliore l’accessibilité de votre site web et plaît à Google. Enfin, nommez le GIF en fonction du thème du texte qu’il est censé illustrer et ajoutez-le sur le plan du site à l’aide de balises image.

© Pankaj Patel – Licence Unsplash

Le GIF contribue ainsi à séduire autant le lecteur que les robots de Google. Son optimisation est cependant indispensable pour que cette image animée populaire sur le web reste un allié et contribue à l’intérêt que portent les internautes à votre contenu web !

À lire aussi :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page