Post ou article LinkedIn : comment choisir ?

L'équipe hREF
31 mai 2022

LinkedIn est un réseau social à destination des professionnels. On y parle de l’évolution de son activité, de ses engagements, de ses valeurs professionnelles, on y cherche et on y propose des emplois… En France, LinkedIn rassemble aujourd’hui plus de 24 millions de membres, et 830 millions à l’échelle mondiale. Plus de 840 000 entreprises y sont représentées en France, où il se présente comme le 6e réseau le plus important, et le réseau professionnel majeur au niveau planétaire.

LinkedIn est par conséquent un réseau social qu’il est crucial d’investir, par une gestion du contenu éditorial maîtrisée passant notamment par le choix entre post et article, les deux grands types de publications offerts par LinkedIn. Quoiqu’à destination d’un même réseau, chacun d’eux a ses propres rouages et des usages complémentaires, qu’il vaut mieux connaître afin de toucher davantage ses cibles et obtenir les meilleurs résultats.

Qu’est-ce qu’un post sur LinkedIn ?

Le post est le type de publication le plus utilisé sur LinkedIn. C’est un format court. LinkedIn y apporte une limite officielle, qui s’élève à 3 000 caractères. Si cela peut sembler important par rapport à d’autres réseaux comme Twitter par exemple, il n’en demeure pas moins que le post n’est pas conçu pour rentrer dans les détails d’un sujet. Ce sont en effet les posts qui s’enchaînent dans le fil d’actualité de chaque membre du réseau, à l’image du « mur » de Facebook. Les lecteurs ont donc tendance à survoler les textes des posts, qui doivent donc aller particulièrement droit au but.

Les posts sur Linkedin sont des textes limités à 3000 caractères qui apparaissent dans le flux d'actualités
© geralt – Licence Pixabay

Avec 3 000 caractères, vous avez cependant la place pour mettre en œuvre des techniques de copywriting, et donc de donner envie d’aller lire votre article détaillé sur le sujet ! C’est d’autant plus important dans votre stratégie de rédaction de contenu que le post est un billet dont le texte ne dispose pas d’options de mise en forme. Bien que vous puissiez ajouter une image ou un lien, vous devez donc frapper fort avec des mots.

Vos contacts LinkedIn pourront ensuite partager votre post ou y réagir en commentaires. C’est l’algorithme de LinkedIn qui gère l’affichage de votre post, qui n’a pas vocation à durer : quelques mois après sa rédaction, il se retrouve dans les archives.

Article LinkedIn : définition

L’article LinkedIn se rapproche davantage de l’article de blog. Il est destiné à accueillir des textes longs, et vous permet donc de détailler des sujets sur lesquels vous êtes expert. Les fonctionnalités qui accompagnent l’article sont beaucoup plus complètes que pour le post :

  • pas de limite de caractère ;
  • nombreuses possibilités de mise en forme du texte ;
  • ajout d’images, vidéos et liens…
Les articles sur Linkedin proposent davantage de personnalisations, sont plus longs et ont une temporalité différente des posts
© PhotoMIX-Company – Licence Pixabay

L’article s’inscrit également dans une temporalité différente. Il reste en effet facilement accessible à vos contacts beaucoup plus longtemps. Par conséquent, il s’agit d’un type de contenu rédactionnel qui s’attache moins à l’actualité et davantage à des sujets de fond.

Comparatif des avantages du post et de l’article LinkedIn

Se distinguant essentiellement par leur temporalité et leur longueur, le post et l’article LinkedIn ont naturellement les avantages et les inconvénients qui leur sont propres.

La visibilité

En matière de visibilité d’abord, le post a nettement l’avantage sur l’article. En effet, le format court attire davantage les lecteurs, surtout si vous avez bien aéré votre texte. Vos contacts prendront plus volontiers quelques secondes ou deux minutes pour lire votre post que plusieurs minutes pour comprendre un article. En effet, la succession des posts permet à chacun de se tenir au courant de l’actualité professionnelle des autres membres de son réseau.

C’est là l’un des intérêts majeurs de LinkedIn. Lire un article nécessite de s’intéresser particulièrement à un sujet et de prendre davantage de temps. En outre, l’algorithme LinkedIn met plus volontiers en avant les posts que les articles.

Le temps de rédaction

Le post a également pour lui l’avantage de la rapidité de rédaction. Même en lui accordant toute l’attention que mérite ce contenu web, vous aurez plus vite fait de rédiger un post, qui transmet essentiellement une information ou une petite réflexion pour stimuler son réseau, qu’un article qui exige davantage d’efforts de structuration et de recherche afin de fournir une réflexion approfondie.

Montrer son niveau d’expertise

Cependant, le post n’arrive pas à la cheville de l’article lorsque l’objectif est de prouver que vous ou votre société disposez d’une véritable expertise que vous apportez à vos clients. L’article vous permet de montrer aux yeux de tous l’étendue de vos connaissances, votre maîtrise professionnelle, mais aussi les valeurs de votre entreprise. Il permet à vos contacts de mieux vous connaître, et contribue à vous définir comme une référence dans votre milieu professionnel.

Les articles et les posts sur Linkedin diffèrent en termes de visibilité, de temps de rédaction et de niveau d'expertise.
© StartupStockPhotos – Licence Pixabay

Article ou post : quand privilégier l’un ou l’autre ?

Une fois posées les différences qui séparent l’article du post LinkedIn et comparés leurs avantages respectifs, il devient possible de déterminer les situations les plus pertinentes pour l’un comme pour l’autre. Le post s’avère ainsi le format de contenu web à privilégier pour partager :

  • une actualité sur la vie de votre entreprise : nouveau marché décroché, nouvelle embauche, chiffres atteints, participation à un événement… ;
  • un conseil professionnel, qui pourrait être bénéfique à vos contacts ;
  • un article que vous avez lu et qui vous a inspiré ;
  • une expérience ;
  • une émotion face à l’actualité : de votre secteur, du marché du travail…

Le post est le vecteur de communication à choisir pour partager au quotidien. Quant à l’article, il se révèle au contraire plus adéquat pour exprimer :

  • une réflexion de fond ;
  • une expertise sur un sujet précis ;
  • une analyse : de marché, de secteur, l’impact d’une réforme…

Plus durable et plus détaillé, l’article met en valeur votre réflexion et vos succès. Il se révèle particulièrement utile si vous ne disposez pas déjà d’un blog professionnel.

Bien rédiger un post LinkedIn

Pour que votre post tienne toutes ses promesses, il est indispensable d’accorder une certaine attention à la rédaction de votre contenu web. Un post doit en effet se montrer :

  • engageant ;
  • facile à lire ;
  • facile à trouver.

Images et émojis vous permettent de rendre le post visuellement plus attractif et de donner envie aux lecteurs de s’y attarder et de réagir. Pour rendre la lecture plus agréable, il est indispensable d’aérer le texte : sautez des lignes et limitez les phrases longues ! Enfin, il serait dommage d’oublier d’utiliser des hashtags. Nés sur Twitter, ces mots ou expressions précédés d’un # sont bénéfiques pour votre référencement web. Ils varient en fonction de l’actualité : ne négligez pas votre veille afin d’éviter d’employer inutilement des hashtags passés de mode !

Que vous choisissiez de rédiger un article ou un post sur Linkedin, il est important de bien rédiger son contenu.
© Michal Parzuchowski – Licence Pixabay

Les astuces pour réussir son article LinkedIn

Dans un article LinkedIn, la mise en forme joue un rôle important. Le contenu rédactionnel étant dense, il faut le rendre attractif. L’ajout d’images permet d’aérer le texte, mais aussi de l’illustrer : le recours à l’infographie pour résumer et clarifier de nombreuses informations se révèle particulièrement pertinent.

Le choix du bandeau (« image de couverture » de votre article) ne doit pas se faire au hasard : il doit capter l’attention, avoir un lien avec le thème de l’article et donner envie de se plonger dans la lecture. L’insertion de vidéos permet également d’animer agréablement un texte long.

Enfin, l’ajout de lien enrichit fortement votre contenu web : le lecteur peut approfondir sa compréhension d’un détail en allant consulter d’autres pages, vérifier des sources… Les liens peuvent pointer vers le contenu d’un site web tiers ou vers vos propres articles, deux leviers majeurs du référencement web.

Le blog et l’article sont ainsi deux piliers de la rédaction web à travers LinkedIn. Complémentaires, ils méritent tout autant votre attention l’un que l’autre dans votre stratégie de rédaction de contenu sur les réseaux !

A lire aussi

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page