6 erreurs à éviter sur les balises

Travailler sa rédaction pour le web, c’est rédiger les textes d’un article de blog, d’une page de site ou d’une fiche produit, mais aussi les balises, ces petites annexes textuelles qui permettent aux moteurs de recherche d’identifier le contenu d’une page ou d’une image en le précisant et en le structurant. Comme tout contenu, elles doivent être optimisées pour le référencement afin de maximiser leur efficacité pour les moteurs et personnalisées afin de convaincre le lecteur de cliquer.

En rédaction web, les balises les plus importantes sont la métadescription, la balise title, l’attribut ALT ainsi que celles qui indiquent les titres et sous-titres, dites balises Hn. Visibles par les internautes et/ou les moteurs de recherche, elles ont chacune un rôle propre qu’il est important de ne pas négliger en les rédigeant avec soin, en évitant notamment ces 7 erreurs.

Quelles sont les balises principales d’un contenu web ?

Les balises ont un fort rôle structurant dans une page web. Il est donc important de connaître le rôle de chacune afin d’en adapter précisément le contenu. Les plus importantes sont sans doute les balises Hn. n représentant divers numéros, du titre H1 au sommet de la structure au H4 et davantage si nécessaire pour découper le texte par la suite. Il s’agit des balises de titre. Elles permettent aux moteurs comme aux lecteurs de distinguer le titre de l’article et celui des sous-parties des paragraphes. Il est donc capital de ne rédiger qu’un seul H1.

Également présente dans le contenu d’une page, la balise ALT est le texte qui s’affichera sur l’écran de l’internaute lorsque son appareil ou son navigateur ne parvient pas à afficher l’image initialement prévue. Par exemple lorsque la connexion est trop lente ou si l’image est trop lourde. Les balises de liens permettent de travailler le maillage interne et externe de votre site. Mais aussi, de définir les termes cliquables par l’internaute.

la balise ALT est le texte qui s’affichera sur l’écran de l’internaute lorsque son appareil ou son navigateur ne parvient pas à afficher l’image initialement prévue
© Memento Media – Licence Unsplash

Les balises title et métadescription voient leur texte s’afficher sur la page des résultats de recherche. Elles doivent inciter le lecteur à cliquer sur votre lien en lui prouvant que votre article est bien en rapport direct avec sa recherche et va l’intéresser.

Rédiger des balises trop longues

Lorsqu’on a bien compris l’importance des balises dans la rédaction pour le web, on peut être tenté :

  • de rédiger de manière à expliciter au maximum le contenu ;
  • à multiplier les mots-clefs ;
  • à donner des détails pour prouver la pertinence du texte.

Ce réflexe pousse à créer des contenus beaucoup trop longs. En effet, les contenus les plus incitatifs sont souvent les plus courts. Vous rentrerez dans le vif du sujet dans votre article, pas dans la métadescription !

En outre, certaines balises ont un nombre de caractères limité. C’est notamment le cas des balises title et métadescription. En effet, leur affichage s’étend sur un certain nombre de pixels. Au-delà, le texte est tronqué. Rien de tel pour couper complètement vos efforts et finalement ne donner aucune information pertinente au lecteur.

Il n’y a pas de longueur idéale pour ces balises dans la mesure où la place qui leur est accordée dépend du type d’écran sur lequel elles sont affichées (smartphone, ordinateur, tablette…). Pour rédiger une métadescription efficace, compte autour de 150 caractères, et 50 pour le title, espaces comprises.

Négliger les mots-clefs dans le texte des balises

Pour les moteurs de recherche, les balises sont des jalons importants dans la compréhension du contenu web. Leur texte doit donc être en lien direct avec le sujet de votre page. Les balises sont également attractives pour le lecteur. Title et métadescription sont lues dès la page des résultats. Tandis que les Hn se démarquent clairement dans une page. Autant de raisons qui font des balises un endroit stratégique pour utiliser vos mots-clefs de courte et longue traîne ! Toujours en évitant la suroptimisation et en les choisissant soigneusement avant la rédaction de l’article, naturellement.

Dupliquer ses balises title, méta ou Hn

Sans doute savez-vous que Google comme tout moteur de recherche n’apprécie guère le contenu dupliqué. Un contenu qui va à l’encontre d’une expérience utilisateur optimale grâce à un contenu personnalisé, unique, intéressant et agréable à lire mettant en avant votre propre expertise. Il en va de même pour les balises qui, en dépit de leur caractère bref et un peu annexe face au contenu d’un article de blog par exemple, ne doivent en aucun cas être copiées-collées.

Google sanctionne les doublons et vous perdez une occasion de prouver au lecteur que vous avez rédigé un contenu unique, spécifiquement dédié à :

Dupliquer des balises est une erreur même au sein d’un même site. Dans ce cas il n’y a pas plagiat, mais doublon, ce que Google pénalise tout autant. Le temps que vous gagnez en optant pour le copier-coller n’est donc pas bénéfique à long terme.

Dupliquer ses balises title, méta ou Hn
© Memento Media – Licence Unsplash

Ajouter de mauvaises ancres dans les balises de liens

Les liens qui jalonnent votre texte contribuent aux performances de votre page en améliorant l’expérience utilisateur grâce à l’enrichissement informationnel proposé au lecteur, en permettant aux moteurs de recherche de mieux comprendre votre sujet et en rendant certaines pages de votre site plus facilement accessibles. Ces bénéfices ne surviennent cependant que lorsque les balises de liens sont correctement appliquées, c’est-à-dire posées sur de bonnes ancres.

Les ancres sont les mots ou groupes de mots situés entre la balise d’ouverture et de fermeture de lien, et qui deviennent donc cliquables. Pour un maximum de pertinence, choisissez des ancres en lien direct avec le sujet de la page d’arrivée. Évitez les « lire la suite » ou « en savoir plus » et préférez « découvrez nos aspirateurs sans fil » ou « notre expertise en ossature bois » !

Utiliser les balises b et i

Pour mettre en avant une phrase ou une expression et attirer l’attention de l’internaute, mais aussi faciliter une lecture rapide, il est souvent utile de mettre du texte en gras ou en italique. Il existe des balises qui remplissent cette fonction. Cependant, rentrer ces balises dans le code du texte est une erreur de stratégie. En effet, elles n’ont pas de signification sémantique. Pour le gras, l’italique ou encore les couleurs et tout ce qui concerne la mise en page, mieux vaut donc passer par une feuille CSS et recourir aux balises plus signifiantes que sont (gras) et (italique).

Utiliser les balises b et i
© Memento Media – Licence Unsplash

Ne pas utiliser de balises

Une erreur plus globale et non moins dommageable pour votre site et ses performances en matière de référencement naturel comme de trafic serait de renoncer totalement aux balises. Peut-être avez-vous remarqué que les outils de CMS extraient automatiquement une partie de contenu pour les convertir en title et métadescription si vous ne remplissez pas ces champs vous-mêmes. Cependant, ces balises ne sont alors en rien optimisées et ne contribueront guère à vous apporter du trafic, encore moins un trafic qualifié. Faire l’impasse sur les balises Hn donne lieu à un texte où l’information n’est pas hiérarchisée et négliger les liens prive votre page de profondeur. Vous passez ainsi à côté de nombreuses optimisations qui font la force d’une page web.

La rédaction des balises gagne à être aussi optimisée que celle de votre contenu principal. Elle a bien des avantages à vous apporter :

  • trafic ;
  • expérience utilisateur ;
  • meilleure compréhension par Google…

Renseignez les balises en même temps que la rédaction de votre page pour un maximum de cohérence et de pertinence. Ou confiez ces missions à votre agence de rédaction web Href pour profiter pleinement de leur potentiel.

Des questions ?

E-book gratuit

E-book gratuit

Rédiger du contenu SEO : les pièges à éviter

Découvrez les pièges auxquels vous pourrez être confrontés lors de votre production de contenus SEO et comment les éviter. 

Intéressés par nos services éditoriaux ?

Recevez la newsletter hREF