Balises Hn : de quoi s’agit-il et quel est leur intérêt pour le SEO ?

L'équipe hREF
26 février 2021

Tous les leviers SEO ont-ils la même importance ? La réponse est non. Mais ceux qui touchent à la structuration du contenu méritent qu’on y prête une attention particulière, car c’est un critère auquel s’intéressent de près les internautes… et les robots des moteurs de recherche. À ce titre, les balises Hn font partie des composantes on-site les plus impactantes en matière de référencement naturel, tout comme les autres balises html présentes sur la page (title, description, alt), les champs lexicaux et sémantiques, et bien d’autres paramètres. Focus sur ces mystérieuses balises et leur intérêt pour le SEO.

Que sont les balises Hn ?

S’il est vrai que les leviers de référencement naturel évoluent constamment, certains ont des fondations assez solides pour résister aux mouvements de fond. C’est le cas des balises html, et notamment des balises sémantiques dédiées aux titres, les « Hn » (« headings » en anglais), dont l’importance n’est jamais remise en cause.

Les balises Hn sont au nombre de six. Elles correspondent aux différents niveaux utilisés pour la titraille et servent à hiérarchiser un contenu web. Chaque palier est caractérisé par son propre format : le H1 est plus gros et plus visible que le H2, etc. (sachant qu’il est possible de modifier ces formats en utilisant des CSS). En code html, ces balises prennent toutes la même forme, exprimée ainsi : <h1>titre</h1>, <h2>titre</h2>…

Pour l’internaute, voilà ce que donnent ces balises sur un contenu ouvert sur un navigateur :

Comme vous pouvez le constater, ces balises Hn ont un intérêt éditorial. On les emploie pour classifier les différentes parties du contenu et bâtir un squelette cohérent, grâce auquel le lecteur peut aisément se retrouver sur la page. Les trois premières sont les plus fréquemment utilisées (de H1 à H3), mais les trois autres peuvent servir à structurer des contenus longs et particulièrement techniques, à l’instar d’un livre blanc.

Pourquoi les balises Hn sont-elles importantes ?

Peut-on se passer des balises Hn ? Absolument. Rien n’interdit de rédiger des contenus pour le web sans y placer ces balises, cela n’entravera pas l’affichage dans le navigateur. Mais leur utilisation est fortement recommandée, pour trois raisons :

  1. Les balises Hn permettent au rédacteur de structurer ses idées et son contenu.
  2. Les internautes s’en servent pour se repérer plus aisément sur une page, et accéder d’emblée aux parties qui répondent avec le plus de pertinence à leurs besoins.
  3. Les balises html sont des repères qui aident les robots des moteurs de recherche à comprendre la structure de la page et à l’indexer. Ce n’est pas pour rien qu’on les appelle « balises »…

Ce troisième point est le plus important : les balises Hn confèrent du poids SEO à une page web. Lors du crawl (cette opération qui consiste, pour les robots, à explorer un site dans le but d’en indexer les pages), les niveaux de titre favorisent l’identification du contenu des différentes parties, et donc la prise en compte de la cohérence de l’ensemble de la page.

© 377053 – Licence Pixabay

En clair, une page structurée à l’aide de balises Hn est plus facilement et plus efficacement indexée par les moteurs de recherche. Faut-il préciser que c’est un excellent point pour le référencement naturel ?

Ce n’est pas tout : le comportement de l’internaute joue aussi un rôle vis-à-vis du SEO. Le balisage html d’un contenu améliore l’expérience utilisateur en facilitant la consultation, ce qui a pour effet de réduire le taux de rebond et d’augmenter le temps passé par le lecteur sur la page. Autant de signaux SEO que les moteurs apprécient.

Quel est le poids SEO des balises Hn ?

En réalité, le vrai rôle des balises Hn est d’ordre sémantique : elles sont là pour donner des informations aux robots des moteurs de recherche. C’est pourquoi leur poids SEO dépend à la fois de leur hiérarchisation et de leur contenu. Idéalement, elles doivent comporter des mots-clés ou des variations sémantiques – sans pour autant en abuser, ce qui pourrait être perçu comme une tentative de sur-optimisation.

C’est pourquoi l’utilisation et le remplissage des balises Hn doivent faire l’objet d’un soin tout particulier. Entrons dans le détail.

  • La balise H1 est la plus importante. Elle se réfère au titre principal (« éditorial ») de la page et définit la thématique globale du contenu. Elle doit donc être pertinente pour les robots (intégration du mot-clé principal si possible dans la première moitié, longueur qui n’excède pas 80 caractères), mais aussi performante et attractive pour les lecteurs. Rien n’interdit d’en placer plusieurs, mais ce n’est pas très logique – on a rarement vu des contenus avec plusieurs titres principaux, n’est-ce pas ?

 

Bon à savoir

Faut-il proposer un titre H1 et un « title » identiques ? Le débat fait rage parmi les pros du SEO. Chez hREF, on penche plutôt de côté de la différenciation : rédiger deux balises distinctes afin d’exploiter au maximum le poids SEO de chacune en employant plusieurs mots-clés, tout en proposant aux lecteurs un titre principal plus éditorialisé (donc plus percutant).

 

  • Les balises H2 et H3 sont les plus fréquemment employées, après le titre H1, pour structurer un contenu. On peut en placer autant qu’on le souhaite – il est même préférable de les multiplier pour hiérarchiser les textes longs.
  • Les balises H3 à H6 sont plus rares. Elles servent surtout à aérer des contenus de longueur importante – avec le risque, néanmoins, de saccader la lecture. On préfère généralement les remplacer par des listes à puces dès lors qu’il y a suffisamment d’items.
© 200degrees – Licence Pixabay

Faut-il respecter l’ordre des titres Hn ?

Chaque niveau de titre ayant un poids SEO plus fort que les titres des niveaux inférieurs, on recommande en référencement naturel de respecter une certaine logique hiérarchique autant que sémantique : des balises Hn qui se suivent dans l’ordre, et des mots-clés dont la pertinence est calée sur les niveaux de titre (l’expression principale dans le H1, les expressions secondaires dans les H2, des variations ou des synonymes dans les H3, etc.).

Pour simplifier les choses, on peut visualiser les balises Hn à la manière de différents paliers de visibilité, comme si l’on zoomait sur Google Maps :

  • <h1>Cosmos</h1>
  • <h2>Terre</h2>
  • <h3>France<h3>
  • <h4>Auvergne-Rhône-Alpes</h4>
  • <h5>Loire</h5>
  • <h6>Roanne</h6>

Toutefois, le strict respect de l’ordre des balises ne semble pas essentiel. Des gens de chez Google se sont déjà exprimés à ce sujet en précisant que la hiérarchie n’était pas un facteur pris en compte par les robots. Mais un contenu web doit aussi respecter une certaine cohérence éditoriale, n’est-ce pas ?

Vous en savez désormais plus au sujet des balises Hn et de leur poids en SEO. Retenez que la structuration d’un contenu à l’aide de ces balises est un facteur clé qui influe à la fois sur la qualité de la rédaction, sur l’expérience utilisateur, et sur l’indexation. Pour autant, il ne faut jamais perdre de vue que ces balises représentent avant tout des titres, et que ceux-ci doivent rester concis, pertinents et percutants.

 

Visuel d’entête : © mohamed_hassan – Licence Pixabay

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page