Comment choisir son outil de marketing automation ?

Avec un outil de marketing automation, les entreprises peuvent automatiser toutes ou partie de leurs campagnes, et se concentrer sur des missions à forte valeur ajoutée. Permettant de personnaliser la communication et de gérer l’envoi massif de messages dans le cadre d’une démarche omnicanale, cette solution propose de nombreuses fonctionnalités : le traitement automatisé des contacts, l’analyse des performances et des conversions, la gestion de contenus sur les sites web et réseaux sociaux, etc. Comment choisir le logiciel qui vous convient le mieux ?

1) Définissez avec soin vos besoins

La définition de vos attentes est la première étape essentielle pour bien choisir votre outil de marketing automation. Vous pouvez vous faire accompagner par une agence webmarketing professionnelle, afin de bénéficier de conseils d’experts et de retours d’expérience.

La plupart des services marketing se contentent des fonctions de base comme l’envoi d’une newsletter personnalisée, ou d’un SMS automatisé à une date prédéterminée. Mais il vous est possible de mener des campagnes beaucoup plus sophistiquées, et entremêlées les unes les autres avec un très haut degré de finesse !

Ici, il convient de rester focalisé sur ce que requiert l’entreprise, car les fonctionnalités qui vous seront utiles vont dépendre du nombre de vos contacts ou personas, du volume de messages envoyés chaque mois, de la complexité du cycle de vente dans votre marché.

© Cytonn Photography – Licence Unsplash

L’outil envisagé au départ s’avérera peut-être surdimensionné vis-à-vis de vos besoins réels, parce qu’il a en réalité été conçu à destination d’organismes ayant des bases de données dépassant les milliers ou millions de contacts. Auquel cas, il sera préférable de s’orienter vers une solution mieux adaptée, apportant des fonctions plus classiques ou standard, mais qui seront vraiment pertinentes et qui simplifieront le quotidien de vos équipes.

2) Regardez du côté de vos contraintes

Les compétences techniques dont vous disposez en interne seront un point important à ne pas négliger, car tous les logiciels ne réclament pas les mêmes prérequis pour pouvoir les implémenter, les paramétrer, et les utiliser au jour le jour. Parfois une aide extérieure, d’une société spécialisée dans l’intégration de solutions logicielles, sera indispensable.

Une autre contrainte fréquente est l’environnement logiciel de l’entreprise : les applications que vous utilisez déjà actuellement. Vous devez choisir un outil de marketing automation capable de s’intégrer harmonieusement à vos applications maison. Pour en avoir le cœur net, pensez à consulter la liste des synchronisations offertes, sur les sites des éditeurs.

À ce sujet, la synchronisation la plus vitale est celle du CRM. En effet, il arrive que les deux outils ne soient pas directement compatibles, et obligent le recours à un middleware pour les faire fonctionner ensemble. Un désagrément connu pour causer des surcoûts, et priver de certaines fonctionnalités. À éviter autant que possible !

© Pix4Free.org – Licence Unsplash

L’échéance retenue jouera également son rôle. Si vous avez besoin d’une solution tout de suite, il faudra opter pour une plateforme propriétaire et fermée, offrant l’avantage de pouvoir être installée quasi-instantanément. À l’inverse, si rien ne presse, vous pouvez réfléchir à une solution plus ouverte, passant par un temps d’installation plus long.

Enfin, le degré d’internationalisation de votre entreprise peut être un critère important. Si vos clients sont éparpillés tout autour du monde, il vous faut adapter vos campagnes marketing aux différents marchés et comportements d’achat. L’outil choisi doit donc savoir différencier finement les bases de données, région par région. Même chose pour vos équipes ! Si elles sont présentes dans plusieurs pays, une différenciation des droits utilisateurs sera utile.

© Greg Rosenke – Licence Unsplash

3) Déchiffrez l’offre en présence

De multiples acteurs français et étrangers sont présents sur le marché grandissant de l’automatisation marketing. Pour réussir à les départager, au-delà des critères déjà mentionnés plus haut, plusieurs éléments sont à considérer :

  • Le prix des différentes formules d’abonnement. Les tarifs varient de quelques euros par mois à des sommes bien plus conséquentes.
  • La facilité de la prise en main de l’interface. Le confort d’utilisation est un point trop souvent oublié, qui peut devenir chronophage quand il fait défaut. N’hésitez pas à demander une démonstration de l’outil avant de vous engager !
  • Les fonctionnalités de base et optionnelles. L’édition de courriels personnalisés, la segmentation des bases de données, la création et publication de formulaires en ligne, et la conception de workflows pour définir les scénarios d’automatisation font partie des fonctions essentielles. D’autres fonctionnalités peuvent être intéressantes en supplément comme la création de landing pages, et la réalisation de tests A/B pour étudier l’efficacité de différents contenus auprès d’un même groupe cible.
© Stephen Phillips – Hostreviews.co.uk – Licence Unsplash
  • Le reporting des performances et le scoring. Pour mesurer l’efficacité de vos campagnes, il faut bénéficier d’un suivi analytique complet, avec la possibilité de regarder de plus près l’activité des contacts (dans le respect du RGPD) et d’attribuer des scores, pour mesurer le degré de maturité des prospects à chaque étape de votre tunnel de conversion.

Idéalement, la solution ou plateforme choisie doit pouvoir vous accompagner sur le temps long et s’adapter à l’évolution de vos besoins au fil de votre développement pour mieux accompagner votre croissance ou un éventuel changement de modèle, et proposer une assistance ou un SAV au cas où, voire des formations pour vos équipes.

 

Visuel d’entête : © Lukas Blazek – Licence Unsplash

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page