SEO : tout savoir pour bien optimiser un slug d’URL

L’optimisation SEO d’un site internet passe par de nombreux éléments, rédactionnels bien sûr, mais aussi au niveau du choix de la structure du site et d’un point de vue technique. Les URLs font partie de ces détails qu’on peut avoir facilement tendance à négliger. Pourtant, ce sont elles qui composent votre site web. Elles permettent la visite des internautes comme des robots des moteurs de recherche.

Quoique discrètes, elles ont donc tout intérêt à être soignées. D’autant plus qu’elles impactent le taux de clic des internautes. Vous avez la main sur les URLs de votre site. Il serait donc dommage de ne pas profiter de cette opportunité pour les optimiser, en particulier les slugs, qui correspondent à une partie précise d’une URL.

URLs et slugs : définition

Pour comprendre l’importance et les possibilités d’optimisation d’un slug, il faut commencer par savoir comment fonctionne une URL. C’est un élément d’importance majeure puisqu’il s’agit rien de moins que de l’adresse d’une page web, comme en témoigne de manière bien peu intuitive son nom anglais dont elle est l’acronyme : Uniform Resource Locator.

Cette adresse est elle-même composée de plusieurs parties. On trouve notamment :

  • le protocole : https ;
  • le nom de domaine : monsite ;
  • une extension : .fr, .com, .gouv… 

Telle est la base qui compose une URL. Elle peut également comporter un sous-domaine, un répertoire ou encore un nom de fichier. Dans cet environnement, le slug est la partie finale de l’URL. Celle qui permet d’identifier précisément une page. Par exemple, dans l’URL « https://www.monsite.fr/blog/definition-slug », le slug est « definition-slug ». Il est ce qui rend l’URL unique.

URLs et slugs : définition
© ilyapavlov – Licence Unsplash

Pourquoi optimiser les slugs ?

Le slug est très important dans une URL car il s’agit d’abord du premier élément scanné par les moteurs de recherche lorsqu’ils indexent votre site web. Cela leur permet de savoir de quoi parle votre site et votre page en particulier. Il est donc important que le slug corresponde aussi précisément que possible au sujet de votre page.

Les internautes sont eux aussi attentifs au slug d’une URL. En effet, ce petit texte qui peut passer pour superflu permet au lecteur d’avoir une idée de ce qui l’attend sur la page et contribue à le rassurer et à lui donner envie de cliquer si le slug lui paraît cohérent avec sa recherche. Or, le taux de clic sur une page fait partie des critères pris en compte par les moteurs de recherche pour mettre en avant votre page. Vous avez donc tout intérêt à soigner chaque slug de votre site.

4 astuces pour optimiser le slug

Selon la façon dont votre site est construit, en fonction du CMS que vous utilisez, le protocole pour aller modifier un slug sera différent. Cependant, quelques astuces fondamentales restent de mise sur le type de modifications à effectuer.

La première consiste sans aucun doute à intégrer votre mot-clé principal dans le slug. C’est bon pour le référencement naturel, et ça rassure l’internaute. Il sait qu’il ne perdra pas son temps car la page concerne bien sa requête.

4 astuces pour optimiser le slug
© Ieecampbell – Licence Unsplash

En réécrivant votre slug, veillez à rester succinct. Si le mot-clé est important, inutile de rentrer dans les détails de la page. Si votre article de blog aborde par exemple l’optimisation d’un slug, choisir « optimisation-slug » suffit. Évitez « comment-et-pourquoi-optimiser-un-slug-sur-votre-site-web », supprimez les termes inutiles tels que les déterminants : c’est trop long pour l’internaute, qui s’y perd et ne retient pas votre page.

L’optimisation d’un slug passe également par le recours aux lettres minuscules et sans accent, cette fois pour répondre aux exigences du web. Les caractères spéciaux et signes de ponctuation sont également à proscrire. Enfin, veillez à ce que chaque slug soit unique. Choisissez-le soigneusement car il influence les relations que les moteurs de recherche voient avec les autres pages de votre site. La cohérence avant tout !

Les erreurs à éviter pour optimiser les slugs

Pour avoir des slugs bien optimisés, la première des erreurs à éviter consiste à laisser l’URL complète créée automatiquement par votre système de gestion de contenu. Chaque page devant avoir une adresse unique, le logiciel crée une nouvelle URL pour chaque page que vous ajoutez, mais sans se soucier d’optimisation, en se contentant souvent de reprendre le titre de votre article. Les termes inutiles sont conservés, le slug est trop long… Ne laissez pas votre URL en l’état !

© John Schnobrich – Licence Unsplash

S’il est si important de soigner son slug dès le départ, c’est parce que revenir dessus après la mise en ligne de la page compte parmi les erreurs les plus importantes. En effet, une fois qu’un moteur de recherche a crawlé et indexé votre page, en changer l’adresse revient à créer une erreur 404 et à multiplier les pages zombies sur votre site, qui sont de véritables gouffres en matière de référencement. Si jamais vous vous trouviez dans l’obligation de modifier le slug, une manipulation supplémentaire s’impose : la création d’une redirection 301, qui indique en toute transparence aux moteurs de recherche le changement d’adresse d’un contenu.

Des questions ?

E-book gratuit

E-book gratuit

Rédiger du contenu SEO : les pièges à éviter

Découvrez les pièges auxquels vous pourrez être confrontés lors de votre production de contenus SEO et comment les éviter. 

Intéressés par nos services éditoriaux ?

Recevez la newsletter hREF