Mots-clés : comment bien les placer dans ses contenus ?

S’il est un sujet important lorsqu’on s’intéresse au référencement naturel, il s’agit bien des mots-clés. En fonction des requêtes utilisateurs, ce sont eux qui enverront les « bons » signaux aux moteurs pour qu’ils vous positionnent correctement ou non sur une page de recherche. En somme, des mots-clés mal choisis, mal employés ou mal positionnés, c’est la certitude de ne pas rencontrer vos prospects et de perdre des ventes. Pour comprendre comment bien les manier, suivez le guide.

Pourquoi les mots-clés sont importants pour le SEO ?

Afin de mieux saisir l’intérêt des mots-clés, il faut repartir de la base : le fonctionnement du référencement naturel. Contrairement au référencement payant, que l’on peut comparer à une régie publicitaire, le référencement naturel consiste à travailler ses contenus pour qu’ils soient automatiquement bien considérés par les algorithmes des moteurs.


C’est bien connu, Google et tous les moteurs de recherches analysent les textes publiés sur votre site pour opérer leur classement. Un des leviers du référencement s’appuie donc sur l’utilisation de mots ou d’expressions précisant sur quoi porte votre contenu, ce sont les fameux mots-clés.

Une fois repérés par les moteurs, ces derniers seront ensuite « recontextualisés » au sein des contenus que vous avez produits sur votre site ou votre blog. L’objectif des moteurs est alors de déterminer, en relation avec les requêtes produites par les internautes, quelles sont les pages les plus pertinentes à faire remonter. À l’issue de ce processus, elles se verront attribuer une place sur les SERPs.

Pourquoi les mots-clés sont importants pour le SEO ?
© Wokandapix – Licence Pixabay

Vous l’avez compris, placer les bons mots-clés aux bons endroits, vous permettra de positionner vos contenus en haut des pages de recherches. Pourquoi est-ce important ? On le sait, la majorité des utilisateurs des moteurs a souvent la paresse de scroller plus loin que la première page de résultats. Les études montrent même qu’ils cliqueront prioritairement sur les trois premières pages indiquées. Atteindre les premières places d’une SERPs vous assure alors une bonne visibilité, et vous permettra de vous faire connaître par les internautes.

Comment choisir ses mots-clés ?

Avant de comprendre comment positionner les mots-clés dans vos contenus, un retour sur leur nature est nécessaire pour mieux comprendre comment bien les choisir. On distingue différents types de mots-clés :

  • Les mots-clés dits « de tête » ou frontaux : formés d’un seul mot (par exemple : fleuriste, ordinateur, aspirateur, table…), ces mots-clés sont très utilisés par les internautes lorsqu’ils formulent leurs requêtes. Ils sont donc difficiles à manier et ne permettent pas, sauf à déployer une stratégie de référencement local, de bien se positionner sur les SERPs.
  • Les mots-clés « intermédiaires » : plus longs que les premiers, ils sont formés avec deux ou trois mots (ordinateur portable, table pliante, aspirateur eau, t-shirt coton bleu…). Ils sont souvent moins recherchés que les mots-clés frontaux et offrent ainsi de meilleures opportunités en termes de visibilité. En effet, puisqu’ils correspondent à des requêtes plus précises, il est plus facile de se positionner dessus.
  • Enfin, les mots-clés dits de « longue traîne » qui désignent des expressions de plus de 3 mots, voire une phrase presque complète (exemple : aspirateur sans sac eau et poussière). Très peu employés, ces mots-clés correspondent à des requêtes particulièrement précises. Même s’ils ne représentent pas un volume de recherche très important, ils vous permettront facilement, atout non négligeable, d’apparaître parmi les tout premiers résultats des SERPs.

Jouer avec les mots-clés

En matière de référencement naturel, il n’existe pas un meilleur type de mot-clé : le tout est de savoir les mélanger et de les choisir en fonction de votre activité et des requêtes des internautes que vous visez. À vous de voir si vous voulez plutôt vous positionner sur des mots-clés correspondant à un fort volume de requête, au risque de vous perdre dans la masse des résultats, ou si vous voulez plutôt miser sur la longue traîne, générant moins de requêtes mais un trafic plus qualifié.

Dans tous les cas, la meilleure manière de sélectionner vos mots-clés passera par une bonne compréhension des cibles que vous souhaitez viser. En amont, n’hésitez pas à définir vos personas, en vous questionnant sur :

  • leurs intérêts ;
  • l’objet de leurs recherches ;
  • leurs besoins en information ;
  • les problèmes qu’elles ont à résoudre ;
  • et, surtout, sur ce que vous avez de plus (ou de différent) à leur offrir par rapport à vos concurrents.
Comment choisir ses mots-clés ?
© Tumisu – Licence Pixabay

SEO : où placer vos mots-clés ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les moteurs ne sont pas tout puissants et ne peuvent pas tout lire : pour s’assurer d’un bon référencement, il ne faut pas hésiter à guider le crawl des robots indexeurs. Et apprendre à placer ses mots-clés aux endroits stratégiques :

  • Dans le titre (la balise title) : cela peut apparaître comme une évidence, mais c’est le premier élément qui sera crawlé par les robots. Y faire apparaître son mot-clé « cible » est crucial. Pour un maximum d’impact, il est particulièrement recommandé de forger son titre en reprenant un mot-clé de longue traîne qui, tout en restant agréable à lire, résume votre contenu.
  • Dans le corps des textes de vos articles ou de vos posts : là encore, cela peut paraître évident et pourtant… L’efficacité (ou non) de vos mots-clés reposera sur la manière dont vous les « saupoudrerez » au sein du texte. Comment ? Distribuez 3 à 5 occurrences de vos mots-clés cibles dans votre article. Pour une plus grande efficacité, tâchez d’utiliser votre mot-clé principal dès le premier paragraphe. Ensuite, dispersez-le dans le contenu, en utilisant des variantes (on parle alors d’optimisation sémantique). Dans tous les cas, misez sur la qualité plutôt que sur la quantité : rien ne sert de bourrer votre texte de mots-clés, une pratique facilement détectée et sanctionnée par les moteurs.
  • Dans les titres et intertitres (balises h1, h2, h3…) : tout comme la balise title, les balises de titre secondaires ne sont pas à négliger. Ces titres sont en effet importants parce qu’ils structurent la lecture des internautes et… des robots qui y trouveront des points de repère. En ce sens, ajoutez-y une occurrence de votre mot-clé principal et pour le reste différentes variantes qui viendront le compléter.

Enrichir son contenu

Moins visibles, mais tout aussi importants, d’autres éléments doivent également être « enrichis » avec vos mots-clés :

  • La méta-description : c’est souvent l’élément qu’on néglige lors de la publication d’un article, considérant que le texte se suffit à lui-même. Pourtant, c’est ce texte qui viendra s’afficher dans l’aperçu des résultats sur les SERPs. Si elle n’est à proprement parler pas utilisée par les moteurs pour déterminer le positionnement d’une page, elle peut les aider à mieux comprendre le contenu de vos articles. Par ailleurs, c’est en général la meta-description qui invite les internautes à cliquer sur votre contenu dans la page de recherche : la présence de votre mot-clé cible y est donc primordiale.
  • Dans les URL : bien que l’adresse web de votre page ne soit pas utilisée par les robots pour la classer, les meilleures URLs doivent être directement compréhensibles par vos lecteurs (on évite donc les suites de chiffres ou de caractères). Pour leur donner un indice clair du contenu que vous proposez, il s’agit de produire des adresses courtes et descriptives, incluant là encore de bons mots-clés.
  • Dans les informations concernant les visuels : bien qu’elles ne soient pas entièrement visibles par vos lecteurs, ces informations permettent aux moteurs d’indexer vos images ou vos infographies, constituant ainsi une autre porte d’entrée vers vos contenus (grâce à Google Images notamment). Pour faciliter le travail du moteur, choisissez un nom de fichier transparent pour votre image, tâchez d’inclure au moins un mot-clé cible dans le titre de celle-ci et d’employer des variants dans le texte alternatif.
SEO : où placer vos mots-clés ?
© Tumisu – Licence Pixabay

N’oubliez pas que vous écrivez pour vos lecteurs !

Nous l’avons suffisamment répété sur ce blog, ce qui marquera votre différence et vous aidera à gagner des places sur les SERPs ne tient pas seulement aux mots-clés. Hors les stratégies de référencement naturel off-site et on-site, c’est la qualité de vos contenus ainsi que la régularité de leur production qui vous fera marquer des points auprès des moteurs.

Il faut en premier lieu orienter votre production éditoriale vers les lecteurs « humains » qui viendront visiter votre site et, plus précisément, les lecteurs que vous souhaitez convertir en leads. En ce sens, un bon contenu est agréable à lire, facilement compréhensible, apporte des informations utiles aux lecteurs. Il qui répond aux besoins des internautes et aux questions qu’ils se posent, sur votre activité notamment.

Bien optimiser ses contenus relève d’un travail d’équilibriste. Pour être visible et être apprécié des lecteurs sur le web, il s’agit de travailler la lisibilité et la pertinence de vos contenus tout en incluant intelligemment dans vos textes les mots-clés qui vous feront apparaître en haut des pages de recherche. Ce travail prend du temps et nécessite de bonnes compétences éditoriales pour véritablement fonctionner. Aussi, pour performer sur les SERPs, se faire accompagner par une agence de contenus et de référencement web est en général une très bonne idée.

Des questions ?

E-book gratuit

E-book gratuit

Rédiger du contenu SEO : les pièges à éviter

Découvrez les pièges auxquels vous pourrez être confrontés lors de votre production de contenus SEO et comment les éviter. 

Intéressés par nos services éditoriaux ?

Recevez la newsletter hREF