Quelle est la durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux (et comment l’augmenter) ?

L'équipe hREF
28 août 2020

Lorsqu’un contenu est posté sur Facebook, Instagram et consorts, combien de temps reste-t-il visible ? La question a son importance : plus une publication est visible dans la durée, plus elle a de chances de générer de l’engagement. Or, contrairement à un article de blog ou à un livre blanc, les publications sociales se caractérisent par leur brièveté : après quelques heures (parfois quelques minutes), elles sont remplacées par du contenu plus frais. Ce qui ne veut pas dire qu’elles n’ont aucune valeur ! Faisons le point sur la durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux et sur les leviers à actionner pour l’allonger.

La durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux : un paramètre déterminant

Les publications sur les médias sociaux sont visibles moins longtemps que les autres types de contenus digitaux. Bien qu’elles restent malgré tout accessibles aux utilisateurs (sauf sur Snapchat), le fait qu’elles disparaissent des radars tend à réduire considérablement leur intérêt sur le long terme. À ce titre, il faut distinguer la durée d’affichage dans le fil d’actualité (c’est ce qui nous intéresse ici), qui est relativement courte, et le temps de présence dans le profil utilisateur, qui est potentiellement infini (mais qui implique, pour l’abonné, de se rendre sur un compte spécifique pour afficher l’historique de ses posts).
La question de la durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux est déterminante à deux niveaux :

  • Pour connaître le potentiel d’une publication organique, c’est-à-dire l’intervalle de temps durant lequel elle restera visible et sera susceptible de générer des interactions.
  • Pour estimer la fréquence idéale de publication, afin qu’un nouveau post ne vienne pas faire de l’ombre au précédent. C’est assez contre-intuitif (on pourrait croire, par défaut, qu’un plus grand nombre de publications augmente les chances de générer des interactions), et pourtant, sur certaines plateformes, poster trop fréquemment peut avoir pour conséquence de noyer votre communication et d’ennuyer vos abonnés.

Il faut savoir que la durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux dépend de la plateforme concernée et de plusieurs paramètres, comme le nombre d’interactions et l’utilisation des fonctionnalités internes. Voyons point par point ce qu’il en est.

© ijmaki – Licence Pixabay

La durée de vie d’un contenu sur Facebook

Le réseau social le plus populaire (2,6 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde) constitue pour les marques et les entreprises une caisse de résonance idéale. Un contenu y est visible durant 5 heures en moyenne. Pendant cet intervalle de temps, il génère les trois quarts de ses interactions totales.
Cette durée peut être allongée à 48 heures et plus à condition d’utiliser les options payantes – « boost » des publications organiques, publicités – ou de se servir des fonctionnalités internes (comme Facebook Live) qui améliorent l’engagement.
Fréquence de publication : selon Buffer, 2 fois par jour.

La durée de vie d’un contenu sur Instagram

Avec sa forte croissance en nombre d’utilisateurs (de 800 millions en 2017 à plus d’1 milliard en 2020 – source), Instagram est décidément le réseau social à la mode. C’est aussi l’un des plus pertinents à utiliser dans un cadre marketing, car les interactions sont étalées dans le temps.
Un contenu Instagram reste visible pendant 21 heures en moyenne, mais cette durée peut aisément flirter avec les 48 heures. 50 % de l’engagement est généré au cours des 6 premières heures après la publication. Quant aux Stories, leur durée d’affichage est fixe : 24 heures. Comme on peut le voir, la durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux varie fortement d’une plateforme à l’autre, mais aussi au sein d’un même médium.
Fréquence de publication : au moins une fois par jour, selon les experts qui interviennent sur Agorapulse.

La durée de vie d’un contenu sur Twitter

Twitter est, par excellence, le réseau social de l’instantanéité. La durée de vie d’un contenu est fixée à 18 minutes en moyenne. Une brièveté qui s’explique par le fonctionnement de la plateforme (l’algorithme met constamment en avant de nouveaux posts) et par le volume élevé de tweets publiés (350 000 par minute).
Il faut toutefois prendre en compte la forte dimension virale de Twitter, qui agit à trois niveaux :

  • En augmentant la durée de vie d’un tweet en fonction des interactions générées (commentaires, likes, retweets).
  • En donnant la possibilité de répéter un tweet plusieurs fois par jour.
  • En faisant ressortir un ancien tweet de sa retraite (à titre d’exemple, il n’est pas rare qu’une personnalité soit épinglée pour des tweets postés des années plus tôt).

Fréquence de publication : selon Buffer jusqu’à 30 fois par jour, mais idéalement une fois par heure au maximum.

© Edar – Licence Pixabay

La durée de vie d’un contenu sur Pinterest

Pinterest est une anomalie dans le paysage des réseaux sociaux. La question de la durée de vie des contenus n’y a pas autant de sens que pour les autres plateformes, dans la mesure où les utilisateurs peuvent « épingler » des posts jusqu’à plusieurs années après leur mise en ligne.
De sorte qu’une publication est visible en moyenne 4 mois, mais qu’elle peut virtuellement générer des interactions pendant des années, dès lors qu’elle reste pertinente aux yeux des utilisateurs.
Fréquence de publication : entre 15 et 30 fois par jour pour obtenir les meilleurs résultats, selon Mediapost.

La durée de vie d’un contenu sur LinkedIn

Sur LinkedIn, un contenu peut être vu en moyenne pendant 24 heures, mais aussi rester au sommet du fil d’actualité des jours, voire des semaines durant, en fonction de sa popularité.
Fréquence de publication : selon les propres conseils de LinkedIn, une fois par jour, essentiellement du lundi au vendredi.

La durée de vie d’un contenu sur YouTube

YouTube est moins un réseau social qu’une plateforme d’hébergement et de visionnage de vidéos. Mais celles-ci ont l’avantage de pouvoir être partagées sur de nombreux supports extérieurs.
Une vidéo YouTube a une durée de vie de 20 jours en moyenne, sachant que sa popularité peut la laisser en vue pendant des mois, voire des années.

Augmenter la durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux : quelques conseils génériques

Vous pouvez mettre en œuvre un certain nombre d’actions pour augmenter la durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux :

  • Donner la priorité aux contenus de qualité. Puisque les interactions allongent la durée de vie des publications, mieux vaut partager des contenus qui génèrent de l’engagement – donc qui apportent de la valeur ajoutée aux utilisateurs.
  • Préférer les contenus froids, qui durent dans le temps, aux contenus chauds – sauf sur Twitter où la forte viralité des publications invite à favoriser les réactions à chaud. Jetez un œil à cet article pour bien comprendre la différence.
  • Réutiliser vos meilleurs contenus. Si l’une de vos publications a connu le succès, il ne faut pas hésiter à la poster une nouvelle fois – si possible en modifiant le message qui l’accompagne pour l’adapter au contexte. Vous pouvez aussi combiner les formats, par exemple en publiant une infographie un jour, puis un article de blog reprenant les chiffres un autre jour.
  • Tirer parti des fonctionnalités offertes par chaque plateforme. Par exemple, en postant des vidéos directement sur Facebook Live, en utilisant les Stories sur Instagram, etc.
  • Établir la fréquence de publication idéale. Publier régulièrement permet de maintenir vivace l’intérêt de son audience et de créer de l’attente.
  • Choisir les bons moments pour poster. Pour augmenter vos chances de toucher votre audience, essayez de poster aux moments opportuns, quand vos utilisateurs cibles sont actifs. Plus vos publications généreront d’interactions, plus la durée de vie de vos contenus sur les réseaux sociaux sera importante. Quelques exemples ci-dessous.

SERIES IMAGES « QUAND PUBLIER SUR… » x5
Les publications sociales ne sont pas faites pour rester visibles longtemps. Toutefois, la question de la durée de vie des contenus sur les réseaux sociaux ne doit pas forcément vous pousser à choisir les plateformes où les posts sont les plus pérennes. En fonction de votre stratégie de communication et des messages que vous souhaitez faire passer, la brièveté peut être préférable à la longévité – et Twitter plus approprié qu’Instagram ou Pinterest. D’où l’importance de confier votre stratégie à un community manager qui sait jongler avec ces composantes !

Visuel d’entête : © terimakasih0 – Licence Pixabay

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page