Mots-clés : comment bien les choisir ?

Qui dit SEO, dit… mots-clés ! Vous le savez certainement, les mots-clés permettent à vos contenus d’être « compris » par les moteurs de recherche et, s’ils sont bien choisis, de vous hisser parmi les premiers résultats des SERPs. La sélection de bons mots-clés nécessite souvent du temps, de la patience et un peu de savoir-faire. Pour vous aider, voici quelques conseils qui vous permettront d’optimiser efficacement vos pages.

Pourquoi les mots-clés sont importants ?

Un site web mal référencé par les moteurs risque très fortement de n’être pas visible pour les internautes. En particulier pour ceux d’entre eux qui pourraient être intéressés par votre offre. C’est pourquoi les mots-clés sont si importants : ils aident les moteurs à déterminer le sujet d’une page et la pertinence des contenus référencés au regard des requêtes qui sont formulées.

Les moteurs de recherche, tels que Google, utilisent des algorithmes pour analyser et classer les pages : les mots-clés sont l’un des principaux éléments qu’ils prennent en compte lorsqu’ils positionnent les pages sur les SERPs. En incluant des mots-clés pertinents dans votre contenu, vous facilitez le travail des moteurs, ce qui augmente les chances que votre page apparaisse dans la première page de résultats.

Pourquoi les mots-clés sont importants ?
© WOKANDAPIX – Licence Pixabay

Pour un maximum d’efficacité, les mots-clés peuvent être placés dans les balises title, les méta-descriptions et les URL. Rappelez-vous que le choix et le « dosage » des mots-clés répond à une logique précise : ils doivent être en relation avec le sujet de vos contenus, avec votre activité et insérés naturellement au sein d’un contenu lisible et de qualité, c’est-à-dire qui apporte une information utile à vos lecteurs. Tout usage abusif ou non pertinent, tel que le « bourrage » de mots-clés, peut avoir un effet négatif sur le classement de votre page.

Comment trouver des mots-clés ?

À première vue, choisir des mots-clés ne semble pas très compliqué. Si, par exemple, vous êtes fleuriste et vendez vos créations sur le net, la logique voudra que vous constelliez vos contenus avec les mots « fleurs », « compositions florales », « plantes ». Détrompez-vous : choisir ses mots-clés est un travail plus complexe qu’il n’y paraît.

Vous l’avez compris, les mots ou expressions clés que vous choisirez auront un impact significatif sur le référencement naturel de votre site web, car ce sont ces expressions qui permettent aux internautes de vous trouver. Avant de les sélectionner, plusieurs critères sont donc à considérer. Premier élément à prendre en compte : la concurrence sur un mot-clé.

En effet, il peut être tentant de vouloir se positionner sur un mot-clé qui agrège un volume important de recherche (« fleurs », par exemple, pour un fleuriste en ligne). Malheureusement, la concurrence est féroce sur le net : en concentrant vos efforts d’optimisation sur ce type de mot-clé, le risque est très grand que votre URL disparaisse de la première page des SERPs et, donc, que vous ne receviez aucun trafic organique (les internautes se focalisent majoritairement sur les tout premiers résultats affichés).

Comment trouver des mots-clés ?
© geralt – Licence Pixabay

Choisir un mot-clé principal

Pour être sûr d’optimiser intelligemment vos contenus, la première étape consiste à choisir un mot-clé principal, qui constituera le « motif » SEO de vos pages. Cohérent avec votre activité, il doit par ailleurs répondre aux intentions de recherche des internautes, en particulier ceux que vous souhaitez cibler. En effectuant une recherche sur les mots-clés liés à votre secteur, vos offres, les requêtes effectuées sur Google, celles sur lesquelles se positionnent vos concurrents, vous aurez déjà une idée des expressions clés à travailler.

Malgré tout, ce mot ou cette expression clé ne sera pas suffisant pour être bien référencé : il est important de trouver des mots-clés « secondaires ». Il s’agira en effet, quand vous produirez vos contenus, d’utiliser un maximum de synonymes et de déployer, toujours en cohérence avec votre activité et vos contenus, le champ lexical lié à ce mot-clé. En travaillant le vocabulaire de vos contenus, vous améliorez ainsi vos chances de vous positionner sur de nombreuses requêtes associées.

Pour déterminer quels seront les mots-clés principaux et secondaires autour desquels tisser vos contenus, beaucoup d’outils sont aujourd’hui à votre disposition – du plus artisanal, les propositions faites par Google depuis la barre de recherche, au plus technique, SEMRush par exemple. Notre conseil, surtout si vous vous lancez et ne disposez d’une équipe marketing interne, est de faire appel aux services d’une agence de marketing de contenu qui pourra accomplir ce travail de sélection pour vous.

Nos conseils pour bien choisir ses mots-clés

Revenons plus précisément sur la manière de choisir les mots-clés les plus susceptibles de performer sur les SERPs. Le premier élément à retenir, essentiel à prendre en compte, est de choisir des mots-clés cohérents avec ce que vous faites et ce que vous proposez. On ne sélectionne pas des mots-clés au hasard, il faut qu’ils soient en relation avec :

  • Le secteur d’activité de votre entreprise ;
  • Les sujets de vos contenus (et, donc, de vos offres) ;
  • Le public que vous souhaitez attirer sur votre site.

Miser sur la cohérence entre vos mots-clés et vos contenus est la condition sine qua non pour s’assurer de n’être pas boudé par les moteurs (qui sont évidemment capables d’évaluer la pertinence des mots-clés retenus) et d’attirer une audience intéressée par vos offres.

Pour le reste, voici 5 conseils qui vous aideront à choisir les mots-clés gagnants :

Nos conseils pour bien choisir ses mots-clés
© Simon – Licence Pixabay

Imaginer ce que vos clients tapent dans les moteurs de recherche

Premier conseil pour choisir vos mots-clés de manière efficace, il est essentiel d’identifier correctement votre public cible. Comment ? Vous pouvez le faire en créant des personas, ce qui vous aidera à identifier le profil « type » de vos clients, la nature de ses besoins, et les mots qu’ils choisiront pour mener leurs recherches.

Pour trouver les mots-clés qui leur correspondent, mettez-vous à leur place, formulez oralement ou par écrit votre requête pour obtenir de nouvelles pistes d’expressions-clés à cibler. Inspirez-vous du vocabulaire qu’ils utilisent lorsqu’ils communiquent avec vous. En utilisant les expressions employées par vos clients, même si elles sont mal formulées ou inexactes, vous augmenterez vos chances d’être trouvé sur les moteurs.

Par ailleurs, évitez d’utiliser des termes techniques ou propres à votre métier : vos clients ne les connaissent peut-être pas. Si vous utilisez un langage trop technique, votre site risque de n’être visité que par vos pairs ou, pire, vos concurrents.

Comprendre les attentes du moteur de recherches

Comprendre comment votre cible formule ses requêtes, c’est bien. Les « traduire » pour les moteurs, c’est mieux. Une fois avoir identifié les mots ou expressions clés les plus susceptibles d’être utilisés par vos cibles, il faut les mettre en forme et créer des contenus qui plairont aux algorithmes. En d’autres termes, créer des contenus qui répondent directement aux requêtes posées par vos cibles.

Pour créer vos contenus, prenez le temps d’analyser la première page de résultats générée par les mot-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Cet exercice vous permet de comprendre quel type de contenu vous devrez rédiger (et la forme qu’il prendra) en fonction de la requête clé.

Comprendre les attentes du moteur de recherches
© Templune – Licence Pixabay

On distingue aujourd’hui trois types de résultats affichés sur les SERPs :

  • Ceux qui répondent aux requêtes « navigationnelles » : il s’agit de requêtes précises, l’internaute recherchant un site en particulier. Il sait où il veut aller (« France 2 », « samsung Galaxy amazon ») ;
  • Ceux qui répondent à des requêtes « transactionnelles » : l’internaute cherche un produit ou un service, mais ne sait pas où se le procurer. Il cherche à faire un achat (« achat smartphone ») et le moteur va l’aider à faire un choix en affichant des informations sur le produit ou l’offre recherchée, des liens vers différentes offres, vers des sites comparatifs ou d’avis ;
  • Ceux qui répondent à des requêtes « informationnelles » : ici, les internautes cherchent… des informations (« pourquoi les mots-clés sont importants pour le référencement web ? »). Ces contenus répondent aux questions « comment » et « pourquoi », fournissent des guides ou donnent des définitions précises.

Plus de chances d’apparaître dans les SERPs

En faisant correspondre la forme de vos contenus aux propositions de liens générées par les moteurs, vous augmentez considérablement vos chances d’apparaître en haut de la page de résultats. Vos cibles tapent plus facilement des requêtes de type informationnelles ? Misez plutôt un billet de blogs qui répondra à toutes leurs questions. Ils sont à la recherche d’une offre alléchante ? Travaillez vos fiches produits.

Dans tous les cas, gardez en tête cette règle d’or lors de la rédaction de vos contenus : la qualité des contenus doit toujours primer. Bien écrit, naturellement lisible, ils doivent répondre aux besoins que vos cibles manifestent dans leurs requêtes.  

Privilégiez les mots-clés de longue traîne

Nous l’avons dit plus haut, il n’est souvent pas avantageux de se positionner sur les mots-clés les plus utilisés, car la concurrence est trop élevée. En revanche, il est recommandé de se concentrer sur ce qu’on appelle la « longue traîne ». Il est préférable d’utiliser des expressions plus spécifiques, des mots-clés complexes, comme, pour reprendre l’exemple précédent, « fleuriste pour mariage à Melun ».

Ce type de mots-clés correspond certes à des requêtes moins fréquentes, mais moins concurrentielles. C’est-à-dire qu’ils vous permettront de positionner vos URLs plus facilement en première page des SERPs, contrairement à un mot-clé trop générique. En somme, il s’agit de miser sur la qualité plutôt que la quantité : même si un mot-clé est recherché 300 fois par mois, il est préférable d’apparaître en première page de Google lorsqu’un internaute formule sa requête.

Privilégiez les mots-clés de longue traîne
© geralt – Licence Pixabay

Parce qu’ils sont précis, ces mots-clés présentent un autre atout : ces requêtes de longue traîne représentent aujourd’hui une majorité des recherches effectuées par les internautes, désormais bien familiarisés avec le fonctionnement des moteurs. C’est donc un moyen efficace d’attirer du trafic qualifié et d’augmenter votre taux de conversion.

Garder un œil sur les mots-clés travaillés par les concurrents

Si vous êtes dans un secteur concurrentiel – c’est généralement le cas, sauf à développer une offre de niche­ – n’hésitez à aller voir ce que fait la concurrence. Pour s’en inspirer, pourquoi pas, mais surtout pour s’en distinguer ! Dressez la liste des sites de vos compétiteurs et visitez leurs sites web pour analyser les mots-clés qu’ils ciblent et comment leurs pages sont optimisées.

Des outils tels que Google Keyword Planner ou SEMrush vous seront également utiles pour obtenir une liste de mots-clés sur lesquels se positionne la concurrence. Cette analyse vous permettra de découvrir de nouveaux mots-clés (auxquels vous n’auriez pas pensé), de connaître les termes de recherche « grillés », c’est-à-dire déjà trop utilisés, et de déterminer ceux qui vous correspondront le mieux.

Faire une veille active sur les nouveaux mots-clés émergeants

Malheureusement pour vous, les mots-clés se périment. Les usages des internautes évoluent dans le temps, et votre SEO doit faire de même. Aussi, réalisez régulièrement une veille sur l’actualité de votre secteur d’activité : ceci vous permettra de découvrir les derniers mots-clés en vogue autour de vos produits et services et d’adapter vos contenus en conséquence.

Dernier petit conseil : soyez malin ! Ce n’est pas parce qu’un mot-clé générique est particulièrement concurrentiel qu’il faut obligatoirement y renoncer. Pourquoi ne pas l’envisager avec ses variantes, au pluriel notamment. Si « vendeur voiture » est une requête surutilisée, peut-être n’est-ce pas le cas de « vendeur voitures ».

Pour terminer, sachez que tout le travail que vous ferez en matière de référencement naturel est un travail de long terme qui met souvent du temps à porter ses fruits. II est donc essentiel de choisir intelligemment vos mots-clés avec l’intention de vous y tenir. Pour être sûr de ne pas se tromper dès le départ, une agence de marketing contenu reste votre meilleure alliée pour mener ce travail chronophage d’optimisation. Experte en SEO, ces conseils sont la clé d’un bon référencement.

E-book gratuit

Rédiger du contenu SEO : les pièges à éviter

Découvrez les pièges auxquels vous pourrez être confrontés lors de votre production de contenus SEO et comment les éviter. 

Intéressés par nos services éditoriaux ?

Recevez la newsletter hREF