SEO : les 5 meilleurs outils d’optimisation sémantique

L'équipe hREF
24 juillet 2020

Apparaître parmi les premiers résultats de Google, un rêve inaccessible ? Rien n’est moins sûr. À condition d’apporter un soin particulier à votre éditorial. Plus précisément, c’est une des clés pour s’assurer un bon référencement naturel, il s’agit de travailler le « champ sémantique » de vos articles, c’est à dire l’ensemble des expressions et de mots-clés en rapport avec la thématique que vous souhaitez traiter. Pour renforcer la puissance du SEO de votre site, l’astuce consiste à enrichir le « vocabulaire » de vos contenus. Aujourd’hui, de nombreux outils vous permettent de le faire : tour d’horizon des plus performants.

A quoi servent les outils SEO d’optimisation sémantique ?

Bien sûr, vous n’écrivez pas uniquement pour les moteurs de recherche. Et c’est une bonne chose. A l’inverse, ignorer que Google est la porte d’entrée principale vers vos contenus serait une erreur. Si vos articles ne sont pas « moteurs de recherche friendly », qu’ils ne sont pas « lus » par ces derniers, vous n’aurez pas tous les lecteurs, ni les leads, que vous désirez.

Aussi, le jeu consiste à trouver le juste équilibre, un équilibre « sémantique », entre ce qu’attendent vos lecteurs – un texte clair, de qualité, bien rédigé, qui apporte l’information dont ils ont besoin – et les contraintes propres au SEO. Pour trouver cet équilibre, les outils d’optimisation sémantique vous accompagnent pour concevoir des contenus qui plaisent aussi aux moteurs de recherche.

En ce sens, l’objectif premier de ces outils est d’améliorer « naturellement », par l’écrit, le classement de vos contenus dans les SERPs et d’en maximiser leur visibilité. Autre avantage, ce type de technique d’optimisation permet de ne pas trop forcer sur les backlinks (même s’ils ne sont pas à négliger), ce qui n’est jamais trop apprécié par Google.

© DevidRockDesign – Licence Pixabay

L’optimisation sémantique : comment ça marche ?

Les différents algorithmes de classement qui contrôlent la génération des SERPs s’attachent désormais à mettre en avant la qualité des contenus éditoriaux. A suivre les moteurs, Google notamment, et en analysant les pages qui apparaissent en premier sur les pages de résultats, la qualité est ainsi définie par :

  • La longueur minimale : pour être considéré intéressant pour les lecteurs, et donc référençable, un texte doit généralement comprendre, selon les thématiques, entre 500 et 2000 mots ;
  • Sa destination : on ne le répétera jamais assez, vos contenus doivent être écrits pour être lus, et être agréables à lire, par les humains. Rien ne sert de bâtonner des mots clés, même s’ils vous paraissent stratégiques : à tous les coups, Google vous sanctionnera.
  • La richesse du lexique : plus le vocabulaire employé sera recherché, large, plus votre contenu sera bien considéré par les moteurs. La notion de champ lexical est désormais un critère important pour se classer correctement.

Les outils, que nous vous présentons si dessous, interviennent sur les deux derniers points présentés. Basés majoritairement sur les techniques de traitement automatiques des langues (TAL), ils vont s’attacher à comprendre le sens de votre éditorial et des différents mots qui le composent, en les étudiant dans leur contexte. Ceci leur permettra in fine de procéder, en rapport avec la thématique abordée, à des recommandations sur les expressions ou les termes à ajouter (ou à supprimer) pour améliorer le référencement de vos contenus.

L’optimisation sémantique : quelles limites ?

Le principe de fonctionnement des outils d’optimisation sémantique, qui analysent et pondèrent les occurrences moyennes de mots-clés, relève plutôt d’une logique statistique. Parce qu’ils ne sont pas dans le secret des dieux – l’algorithme de Google est encore un mystère et évolue en permanence – ils effectuent en général une mesure de « densité » des occurrences qui n’ont finalement qu’une valeur prédictive.

En ce sens, ces outils sont à utiliser avec prudence. Soyons honnêtes, rien ne remplacera jamais un rédacteur. Son expertise, sa connaissance vécue de la langue feront la qualité de vos contenus. En revanche, si un humain peut déjà faire un bon travail d’estimation de la qualité et de la pertinence d’un contenu, ces outils constituent de bons guides, qui permettront de choisir les mots qui plairont aux lecteurs comme aux moteurs.

Prudence donc : ces outils doivent être considérés à leur juste valeur. À savoir, des outils qui permettront de faire les choix sémantiques stratégiques, mais qui ne seront pertinents que s’ils tiennent compte, ce qui n’est pas toujours le cas, des intentions de recherche. Plus concrètement, il s’agit de travailler un éditorial qui ne perd pas de vue ce qui amène un internaute sur Google : un contenu qui répond à ses besoins. Et là, la qualité des rédacteurs est primordiale. En ce sens, pour que votre éditorial puisse respecter cet équilibre délicat, il n’est jamais inutile de se faire accompagner par une agence de rédaction web.

© Templune – Licence Pixabay

1.fr

Utilisé par près de 50 000 spécialistes du référencement et de rédacteurs, 1.fr est un des outils d’analyse sémantique les plus populaires parmi les professionnels du web. Comme indiqué précédemment, son principal objet consiste à vous permettre d’enrichir vos contenus éditoriaux en suggérant les mots-clés adéquats.

Le gros avantage de l’outil tient à sa capacité à analyser les textes au regard des attentes des différents moteurs de recherche, Google et Bing principalement. Efficace et facile d’utilisation, l’outil détermine, en fonction de chaque requête que vous souhaitez cibler et de vos contenus, les champs lexicaux et les thématiques privilégiées par les différents moteurs de recherche. Et, par conséquent, les mots clés qu’il vous faut absolument intégrer pour être mieux référencé. Il délivre, par ailleurs, un score général d’optimisation (en pourcentage).

En regard, le gros défaut de cet outil tient également à sa capacité à prendre en compte, de façon différenciée, les attentes des différents moteurs de recherche. Travailler à optimiser ses contenus a généralement pour objectif d’être mieux référencé sur tous les moteurs de recherche. Malheureusement, à suivre 1.fr, on se rend compte que l’analyse des SERPs des différents moteurs fournissent des résultats divers, parfois très éloignés tant en termes de lexique qu’en terme de thématiques. Ce qui rend difficile l’écriture des contenus universellement optimisés.

Yourtextguru

Egalement très utilisé, Yourtextguru est un service en ligne d’optimisation sémantique reconnu. Notamment destiné aux rédacteurs web, cet outil SEO génère les expressions et les mots clés les plus populaires à partir d’une requête initiale, requête qui doit contenir les mots clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner. La page de résultat, appelée guide premium, liste un grand nombre de mots-clés en relation avec votre thématique que vous pourrez ajouter à votre contenu rédactionnel.

Ces mots ou expressions, les « cooccurrences », constituent une inspiration précieuse pour la rédaction en permettant de balayer l’ensemble du champ du champ lexical du sujet à traiter. Cohérentes sans être répétitives, les cooccurrences amélioreront, si elles sont bien intégrées à votre éditorial, la qualité sémantique de votre contenu, ce qui leur assurera d’être mieux considéré par Google et les autres moteurs de recherche.

En complément, une fois généré un guide premium, Yourtextguru propose un outil de vérification des textes produits. En fonction des cooccurrences générées, il permet de juger d’un coup d’œil sur une courbe les mots clés manquants, trop présents (sur-optimisés), ou à renforcer (sous-optimisés). Facilement lisible grâce à son jeu de couleurs, cette courbe s’avère très pratique d’utilisation pour retravailler son texte. Au-dessus de la courbe, un score global d’optimisation (en pourcentage) est proposé ainsi qu’une alerte de danger SEO (DSEO), pour prévenir d’une trop forte sur-optimisation. La courbe s’accompagne également d’une liste des 10 premiers résultats de Google sur la requête opérée, complétés de leur score d’optimisation et de DSEO respectifs.

Malgré tout, si l’outil est, dans son ensemble, clair et simple d’utilisation, il peut parfois laisser interrogatif. En effet, certains résultats proposés dans le benchmark peuvent ainsi présenter 7% de score d’optimisation et… être dans le top 5 des résultats. Les mystères de Google ?

©pixelcreatures – Licence Pixabay

Lexiteev

Créé par la société française Digitian, Lexiteev s’attache comme tous les outils ici présentés, à vous faire gagner des positions dans les SERPs. Pour ce faire, il propose une approche SEO complète qui combine plusieurs types de recommandations.

À l’instar de tous ses concurrents, Lexiteev dispose d’un algorithme d’analyse lexicale qui vous permettra d’enrichir votre éditorial en mots-clés et en expressions, les « lexies », à intégrer pour répondre aux attentes des moteurs de recherche. Il s’agit d’une liste qui contient des expressions à placer dans votre contenu, classées par importance : les premières répertoriées apportent plus de valeur sémantique au texte.

Cependant, une autre fonctionnalité de cette plateforme apporte un gros plus à cet outil. Leexitev propose en effet de récupérer et d’analyser les balises SEO de vos contenus, un autre élément à considérer pour améliorer son référencement. En fonction des requêtes que vous visez, plusieurs balises – title, meta description et h1 – sont ainsi analysées. En fonction, l’outil vous proposera des conseils sur l’optimisation des mots-clés à retravailler au sein des différentes balises.

Par ailleurs, l’outil, qui se conçoit comme une solution globale pour booster votre SEO, propose différents angles d’attaque pour favoriser votre référencement. En particulier, il formule des recommandations sur votre maillage interne. Lexiteev vous indique ainsi, par ordre d’importance des pages de votre site, les différents liens internes à ajouter afin d’optimiser votre site.

Doté d’une interface agréable à utiliser, Lexiteev est un outil complet qui propose beaucoup… mais pas assez. En effet, les ambitions de Lexiteev en matière de SEO ne sont pas à la hauteur d’autres outils, aux fonctionnalités plus abouties, clairement plus calibrées pour travailler l’optimisation profonde de votre site. Bref, un outil efficace, plutôt destiné aux rédacteurs et aux services de communication, qui ne remplacera en rien une véritable agence de SEO.

SEOQuantum

Multitâche, SEOQuantum est une plateforme qui regroupe plusieurs outils d’analyse sémantique. Comme tous ces concurrents, l’outil apporte prioritairement, dans sa formule « basic », une aide à la rédaction de vos contenus. Rien d’original ici : l’outil génère un document contenant un champ lexical Google « friendly ». Le champ proposé s’adapte, et c’est heureux, en fonction de l’intention de recherche sur laquelle vous souhaitez vous positionner et du sujet que vous abordez.

A l’instar de Yourtextguru, SEOQuantum propose également, et c’est toujours très pratique, un outil d’analyse des contenus produits. Ce dernier permet de vérifier si le dosage en mots-clés retenu est suffisamment efficace pour envoyer un signal positif à Google. Gros plus, la fonctionnalité « phrases à enlever » permet d’identifier dans le texte tous les éléments à retirer, notamment parce qu’ils sont sur-optimisés. Un bon point.

En complément, SEOQuantum offre également, dans ses offres premium, un outil de « clustering ». L’outil va lier entre eux les mots-clés pour élaborer des regroupements pertinents, aux yeux des lecteurs comme des moteurs, sur des thématiques précises. Ces clusters thématiques, qui sont présentés sous forme de graphique et de liste, peuvent être retravaillés pour viser certains mots-clés. En outre, l’outil indique les différents concurrents qui sont déjà positionnés sur les sujets qui vous importent.

Peu coûteux dans sa version basique, SEOquantum est un peu moins facile d’accès, même s’il reste très bien pensé. En revanche, on peut regretter qu’il ne permette pas d’acheter des analyses par « ticket » ou « jeton », comme certains de ses concurrents, ce qui permettrait de pouvoir travailler plus ponctuellement avec l’outil. Une solution plutôt à destination des professionnels du SEO donc.

© Tumisu – Licence Pixabay

Alyze

Créé en 2008, Alyze est certainement l’outil pionnier en matière d’optimisation de page existant dans notre liste. Son principal intérêt : analyser la densité des mots et expressions composant une page web. Facile d’utilisation, Alyze permet d’analyser n’importe quelle URL ou, à défaut, n’importe quel texte si votre page n’est pas encore publiée.

L’outil procède de façon très simple. En opérant un calcul de densité brute et pondérée, en fonction de la position des mots-clés dans les différentes balises, Alyze classe les mots et expressions clés sur lesquels vos contenus sont bien positionnés. Outre cette fonctionnalité de base, l’outil propose également, en cliquant sur l’onglet « associations », d’identifier des paires de mots-clés et d’analyser leur proximité et leur fréquence.

Un autre onglet, l’onglet « suggestion », ajoute une autre fonctionnalité : en rapport avec le classement des mots-clés issu de l’analyse de vos contenus, l’onglet liste des termes dont vous pourrez inspirer pour enrichir le champ lexical de votre page. A l’usage néanmoins, les termes suggérés sont souvent fantaisistes : il s’agira d’être minutieux dans vos choix.

Alyze présente le grand avantage d’être un outil efficace, rapide et… gratuit. Malgré tout, s’il a longtemps fait référence, il date un peu : moins polyvalent que ses concurrents, il désormais dépassé par des solutions qui bénéficient des dernières avancées en matière d’analyse sémantique. A souligner également, une interface légèrement moins « user friendly ».

Une aide efficace qui ne doit pas prendre le pas sur le message à faire passer

Lorsque vous aurez fait le choix de l’outil le plus adapté à vos besoins, n’oubliez pas une chose importante : ces outils ne sont… que des outils. Ils sont là pour vous aider et orienter vos contenus, mais ils ne doivent pas devenir pour autant plus importants que le message que vous souhaitez offrir à vos lecteurs !

Visuel d’entête : © geralt – Licence Pixabay

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page