Pourquoi et comment intégrer les vidéos motion design à votre stratégie marketing web ?

L'équipe hREF
21 février 2020

Omniprésente sur le web, les vidéos pèsent de plus en plus sur une décision d’achat. Dernière tendance en matière de création audiovisuelle, le motion design produit de courtes vidéos explicatives particulièrement efficaces pour recruter des clients. Alliées incontournables pour présenter rapidement un concept, un service ou un produit, ces vidéos permettent de sortir du lot en captant rapidement l’attention de vos prospects. Malgré tout, si cette technique peut faire la différence, il faut savoir bien s’en servir. Le motion design, comment ça marche ? Notre guide.

Qu’est-ce que le motion design ?

Les vidéos constituent aujourd’hui près de 75 % du total du trafic généré par les contenus sur le net. Selon une récente étude de Cisco, une entreprise américaine spécialisée dans le matériel réseau et les serveurs, il atteindra même 84 % en 2020. Bref, la vidéo est un format qui domine sur le web : ne pas en proposer revient à perdre en visibilité sur les réseaux. D’autant qu’elles ont déjà fait leurs preuves : on estime, par exemple, à 96 % le taux de conversion sur une newsletter accompagnée d’une vidéo.

Parmi les contenus proposés, le motion design se taille désormais la part du lion. Omniprésent, il « infiltre » les vidéos publiées sur les réseaux sociaux, les publicités sur le web, les génériques ou les films promotionnels d’entreprise.

Le motion design, le « design animé » ou « graphisme animé », est une technique visuelle qui met en mouvement des créations graphiques en vidéo. Ces animations visuelles, accompagnées d’une voix off ou de musique, trouvent leur source au croisement du graphisme et des techniques audiovisuelles. Résultat ? Un format interactif qui permet de produire des supports de communication plus dynamiques et plus attractifs.

© 200degrees – Licence Pixabay

À visée explicative, la vidéo en motion design est un format particulièrement efficace, expliquant l’engouement dont elles font désormais l’objet. En effet, c’est la technique de l’engagement par excellence : grâce à son format court – autour d’une minute en général – et son côté très ludique, il permet de retenir rapidement l’attention du public et favorise le partage sur les réseaux sociaux.

Pourquoi le contenu motion design séduit-il autant ?

Le premier avantage du motion design tient à ce mot : motion, le « mouvement ». Tous les contenus animés sur le web sont majoritairement préférés par les internautes, contenus qu’ils partagent bien plus facilement. Ces quelques exemples, issus de différentes enquêtes, sont éclairants :

  • 85 % des internautes souhaitent consulter plus de contenus vidéo ;
  • 80 % des visiteurs regardent les vidéos sur un site, 20 % seulement lisent le contenu proposé ;
  • On estime que les utilisateurs qui consultent des pages avec du contenu vidéo restent 2,6 fois plus longtemps sur une page ;
  • Les vidéos ou autres contenus animés génèrent 300% de trafic en plus ;
  • Sur les réseaux sociaux, les contenus animés affichent un taux de partage bien supérieur aux contenus classiques.

Disons-le, le motion design a tout pour séduire. Du côté des entreprises, les prospects portent plus d’attention aux messages si les images sont belles, bien réalisées, et qu’elles apportent une information. Elles sont d’autant plus impactantes qu’elles sont courtes. Selon une étude de Microsoft, le célèbre éditeur de logiciel, la durée d’attention d’un internaute est de 8 secondes : à l’ère digitale, les internautes doivent être captivés en un clin d’œil.

Pour l’internaute, le motion design permet d’obtenir une information rapidement, sans ennui, en proposant des contenus courts, esthétiques et ludiques. C’est notamment pour cela que le motion design est très utilisé pour réaliser des tutoriels.

Ceci dit, le format vidéo en motion design présente un autre intérêt : en matière de référencement, inclure une vidéo sur l’une de ses pages web donne beaucoup plus de chance d’apparaître dans les premiers résultats. Un site web proposant des vidéos a 50 fois plus de chances de se placer en première page de Google. Par ailleurs, les vidéos en motion design sont particulièrement adaptées aux réseaux sociaux, avec fort potentiel viral : un post qui contient une vidéo a deux fois plus de chance d’être regardé, liké ou partagé qu’un post qui ne contient qu’une photo.

© katemangostar – Licence Freepik

Les nombreux atouts du motion design

Le motion design met tout le monde d’accord, aussi bien l’internaute que l’entreprise. Outre qu’il donne une image dynamique, très professionnelle, à la communication d’une entreprise, l’outil s’adapte à vos objectifs comme aux attentes des internautes. C’est d’ailleurs pourquoi de plus en plus de marques y ont recours pour faire la promotion de leurs produits.

Un format qui s’adapte à tous les besoins

La grande force du motion design réside principalement dans sa souplesse. Un concept à expliquer ? Un produit à présenter ? Un service à promouvoir ? Le motion design répond à tous les usages, à toutes problématiques d’une entreprise. Aussi, peut-on s’emparer du graphisme animé pour :

  • Produire, classiquement, des vidéos promotionnelles pour mettre en avant un produit ou un service ;
  • Proposer des contenus éducatifs ou explicatifs pour les prospects ou les clients afin de valoriser les bénéfices de vos offres. En interne, le motion design se révèle un outil précieux d’e-learning, permettant à vos collaborateurs de mémoriser facilement certains process ;
  • Pour donner de l’épaisseur à votre entreprise, vos produits, vos services ou vos événements. Le « storytelling » animé (raconter une histoire sous forme d’animation), permet d’engager plus émotionnellement vos prospects ;
  • Pour travailler votre habillage graphique, que ce soit pour des conférences ou votre site internet.

Très dynamique, le graphisme animé s’adapte à tous vos objectifs. À condition de bien les définir : avant de produire une vidéo en motion design, le projet doit-être travaillé en amont, en hiérarchisant les informations qui correspondent aux besoins des utilisateurs. Dans ce cadre, la rédaction d’un cahier des charges est une première étape incontournable. Il doit mentionner l’utilisation souhaitée du format et sa forme. Ici, une agence de contenu web peut vous accompagner afin de préciser vos demandes, et y répondre.

Un format qui capte l’attention

Alors que le web propose des millions de contenus neufs chaque jour, il est de plus en plus difficile de susciter de l’intérêt des internautes. Dans ce contexte, le motion design est un atout pour redynamiser sa communication. Avec ses visuels colorés, joliment travaillés, il accroche plus facilement l’œil et favorise l’engagement des prospects. Ceci est particulièrement vrai sur les réseaux sociaux, où ce format court donne plus de relief à une campagne de communication.

Rendre accessible les informations importantes

Autre objectif d’une vidéo en design animé : apporter de l’information. Le grand avantage du motion design, parce qu’il permet de les mettre en mouvement, est de rendre claires les données chiffrées ou les idées à transmettre. Il sait rendre facilement accessible, et mémorable, une information. Rappelons qu’une information vue et entendue est retenue à 70 % par le public. Maniant le travail graphique et l’explication orale, le graphisme animé permet de fixer un message rapidement.

Donner une image plus jeune et plus sympathique

Si l’on s’intéresse à la stratégie d’inbound marketing de votre entreprise, le design animé constitue une véritable plus-value pour mettre en valeur vos contenus éditoriaux. Grâce à son côté divertissant et la qualité des informations qu’il délivre, le motion design vous permet de recruter un public plus jeune, souvent très actif sur les réseaux sociaux. Autant dire que, bien employées, les vidéos en motion design porteront l’attractivité de votre site, de votre entreprise ou de votre marque. De même, nous l’avons dit, la vidéo en général est un véritable atout pour votre référencement naturel.

© freepik – Licence Freepik

Les différents types de motion design

Le design animé ne propose pas une esthétique ou une forme unique. Plusieurs styles cohabitent et peuvent se compléter. Pour les plus communs, on peut lister :

  • L’infographie : il s’agit de donner du mouvement à des statistiques dans le but d’illustrer une enquête, une analyse ou une étude ;
  • La typographie animée : en jouant avec les typographies, ce style animé permet donner du rythme, avec des transitions dynamiques, aux messages à faire passer. En marquant les esprits, il permet de renforcer sa communication écrite;
  • L’animation en 2D ou en 3D : déjà bien connus, les effets 2D, à plat, et la 3D, en relief et plus réalistes, sont deux formes souvent utilisées en motion design ;
  • Le Stop Motion : également nommé « animation en volume », le stop motion est une technique d’animation qui met en mouvement des objets avec des techniques d’animation image par image.
  • Le whiteboard animation: ce sont de petites vidéos explicatives, qui illustrent leur propos à l’aide d’un tableau blanc ;
  • Le cartoon : bien connue, cette pratique consiste principalement à utiliser les techniques du dessin animé.

Quel que soit le format, une importance toute particulière doit être accordée aux 5 premières secondes. En effet, il est indispensable de capter immédiatement l’attention très volatile de l’internaute : en attaquant rapidement, il n’aura pas le temps de s’ennuyer.

Les étapes pour créer votre contenu de motion design

Nous l’avons dit, un projet de vidéo en motion design se travaille. Différentes phases sont nécessaires à son bon développement. De la rédaction du brief initial au storyboard en passant par l’animation, voici quelques étapes clés à respecter :

Le cahier des charges

Le cahier des charges, c’est la première étape à ne pas rater : c’est le document de référence, la base du travail à venir. C’est lui qui orientera votre projet en précisant vos demandes (quoi ?), le message à faire passer, vos objectifs (pourquoi ?), votre cible (pour qui ?), ainsi que la forme à adopter (comment ?). À vous de décider quelle forme graphique vous souhaitez pour votre film : de la plus simple, le flat design par exemple, jusqu’à des styles plus recherchés, la 3D notamment. Si vous travaillez avec une agence de communication web, n’oubliez pas d’annexer au cahier des charges votre charte graphique. Par souci de cohérence, votre projet de motion design doit appartenir à la même identité visuelle que tous vos supports de communication.

© kreatikar – Licence Pixabay

Le script et le storyboard

Version « écrite » de votre vidéo, le script reprend tous les éléments de la vidéo, en précisant toutes les indications de réalisation. En bref, c’est le plan de votre vidéo. Le script vous permet d’estimer au mieux la durée de la vidéo, de prévisualiser le rendu final, d’estimer sa durée, et permet de s’assurer, avant la mise en production, que le film animé correspond bien à vos attentes. Une fois achevé, le script donne naissance au storyboard. Cette version dessinée de votre vidéo illustre, utilisant de petites vignettes, les différentes séquences du film à venir et le style d’animation souhaité.

La mise en maquette et l’animation

Sur la base du storyboard et du script, mais également de votre charte graphique, un motion designer créera, lors de la mise en maquette, les différents éléments graphiques utilisés dans votre vidéo. Ils seront ensuite animés pour réaliser le produit final, en passant à la phase d’animation. Cette dernière s’appuie sur l’utilisation d’un logiciel spécialisé qui donnera « vie » aux éléments élaborés lors de la mise en maquette.

L’habillage sonore

C’est la touche finale du projet. Qu’il s’agisse d’une voix off ou, plus simplement, d’une musique d’accompagnement, l’habillage sonore, comme la pose du verni sur une toile, vient peaufiner la réalisation de votre vidéo. Le son joue un rôle important, c’est lui qui permet de capter l’attention, de dynamiser l’animation finale. C’est pourquoi cette dernière étape doit également être bien préparée. Sauf à choisir une illustration sonore libre de droit, la voix off doit être enregistrée préalablement et les bruitages bien prévus dans le script, en associant à chaque animation le bruit qui convient (cliquetis, bruits de pas, de porte, bruit du stylo qui court sur la page ou du feutre sur le tableau par exemple).

Une fois terminée, une dernière étape, qui peut paraître anodine, ne doit pas être négligée : l’export de votre vidéo doit faire l’objet de toute votre attention. Il s’agit de s’assurer que votre vidéo est produite en différents formats (mov., mp4…), pour s’adapter à tous les types de supports numériques, en haute comme en basse définition, de manière à en favoriser sa diffusion.

L’avenir du motion design dans le marketing de contenus

On l’a vu, le motion design présente de nombreux atouts. Il est présent sur tous les réseaux sociaux, sur tous les sites, se décline sous de nombreux formats publicitaires. À terme, gageons qu’il devienne plus efficace pour capter les prospects que les contenus écrits. Plus généralement, gageons que toutes les techniques audiovisuelles ont un très bel avenir.

En marketing de contenu, un contenu est efficace lorsqu’il ramène un nouveau client à l’entreprise ou à la marque qui l’a produit. En ce sens, les marketeurs estiment que le format vidéo rapporte bien plus que les autres types de contenus, jouant un rôle essentiel dans le processus de conversion. Pour ne citer qu’une donnée, issue d’une étude de Hubspot, éditeur de logiciel de marketing, 90 % des consommateurs reconnaissent que les vidéos de présentation ont pesé dans leur décision d’achat. Bref, ne pas s’emparer de la vidéo, et du motion design, revient in fine à voir décliner ses ventes futures.

Malgré tout, trop peu d’entreprises y ont aujourd’hui recours. Frilosité ou préoccupation budgétaire, le motion design n’est toujours pas une pratique courante en matière de communication. Malgré des résultats très satisfaisants, les petites entreprises estiment souvent que recourir à la vidéo est réservé aux entreprises disposant d’un gros service communication, doté d’un budget conséquent.

Certes, le motion design a un coût, mais cet investissement rapporte beaucoup plus à long terme que d’autres supports commerciaux. Bien anticipés, ces coûts ne vous paraîtront pas exorbitants une fois que vous aurez réussi à booster vos ventes. Un seul conseil pour conclure : n’improvisez pas seul une stratégie marketing basée sur la vidéo. Une agence de marketing contenu est toujours un allié pour atteindre vos objectifs.

 

Visuel d’entête : © makyzz – Licence Freepik

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page