Plateforme e-commerce : le guide pratique pour choisir le bon outil et lancer votre boutique en ligne

Selon le rapport annuel de la Fevad, la France est le 2e pays européen du e-commerce, derrière le Royaume-Uni, avec un chiffre d’affaires de 150 milliards d’euros en 2022. Vous souhaitez lancer votre propre e-boutique pour profiter de ce contexte favorable ? Dans ce but, il faut avant tout créer votre site de vente en recourant à l’une des nombreuses solutions disponibles sur le marché. Or, une plateforme e-commerce n’est pas qu’un simple outil pour créer un site web adapté : c’est un véritable « centre de contrôle » permettant de piloter votre stratégie commerciale, de générer des ventes et de booster la croissance de votre business. Comment faire le bon choix ? On vous donne les critères à connaître pour identifier la solution e-commerce qui vous convient.

Qu’est-ce qu’une plateforme e-commerce ?

Une plateforme e-commerce est un outil qui propose de créer une boutique en ligne à partir de zéro, sur le même modèle qu’un CMS (système de gestion de contenu) comme WordPress. C’est un levier tout simple pour proposer aux consommateurs une expérience d’achat en ligne sécurisée, et leur permettre d’acheter vos produits ou services à tout moment et en toutes circonstances.

Pour faire une analogie, ce type d’outil s’apparente à une galerie marchande : chaque e-boutique dispose de son propre hébergement web, de la même manière que chaque magasin de la galerie a son propre local physique. En contrepartie, ses propriétaires s’acquittent (généralement) d’un abonnement mensuel, auquel il faut parfois ajouter un taux de commission calculé sur les ventes réalisées.

Qu’est-ce qu’une plateforme e-commerce ?
© Alexandra_Koch – Licence Pixabay

En comparaison avec les outils généralistes de création de sites web, une plateforme e-commerce se distingue par sa capacité à proposer aux vendeurs un arsenal de fonctionnalités et d’applications pour piloter efficacement leur stratégie, promouvoir leurs produits/services et booster leurs performances. Ces outils servent, par exemple, à mettre en place des moyens de paiement sécurisés, à acquérir de nouveaux clients, à gérer les commandes et les stocks, à lancer des actions marketing, à optimiser le SEO des fiches produits, etc. Au global, un tel outil permet d’offrir aux consommateurs une expérience d’achat de qualité sans avoir à investir des sommes colossales.

Quels sont les outils e-commerce les plus populaires ?

Il existe une grande variété d’outils de création de boutiques en ligne. Voici une présentation sommaire des plus courants (et des plus intéressants) sur le marché.

  • Shopify est sans doute la plateforme e-commerce la plus populaire, forte de 2 millions d’utilisateurs actifs. Cette solution intégrée se distingue par sa simplicité de prise en main, sa large bibliothèque d’applications (dont de nombreuses sont gratuites), ses options marketing (pour relancer les paniers abandonnés, par exemple) et ses formules d’abonnement évolutives.
  • Wix est un CMS généraliste intégrant une option e-commerce, qui se caractérise par sa facilité d’utilisation : vous construisez votre boutique en ligne grâce à un outil de « glisser-déposer ». L’hébergement est inclus, ainsi que plusieurs thèmes aux choix et de multiples fonctionnalités. Néanmoins, cet outil démocratique s’avère aussi très limité par rapport aux solutions spécialisées. Dans la même catégorie, on trouve la plateforme e-commerce américaine Squarespace.
Quels sont les outils e-commerce les plus populaires ?
© 200degrees – Licence Pixabay
  • WooCommerce est le « complément e-commerce » de WordPress. Comme ce dernier, l’outil propose un large choix de thèmes et d’extensions à installer pour accéder à des fonctionnalités aussi poussées que diversifiées. Pour autant, si la prise en main est aisée, l’accompagnement par un développeur sera indispensable pour profiter pleinement des possibilités offertes par l’outil (et pour faire héberger votre boutique). Cette option est intéressante si vous disposez déjà d’un site WordPress bien référencé et qui génère du trafic.
  • Square est un système de paiement en ligne sécurisé dédié aux boutiques physiques qui souhaitent digitaliser une partie de leur activité. La plateforme propose plusieurs modes de paiement et prend en charge la gestion des litiges financiers sans frais. Il est également possible de créer une e-boutique et de l’associer à un magasin physique, en mettant en place une passerelle de paiement intégrée (une fonctionnalité intéressante dans le cadre du Click & Collect).
  • PrestaShop est la plateforme e-commerce la plus aboutie sur le plan technique. Cet outil open source est disponible gratuitement, mais sa mise en place, son optimisation et sa maintenance nécessitent des compétences poussées en développement web. Certaines applications sont incluses, comme le suivi des stocks ou l’édition de rapports statistiques. En somme, il s’agit d’une solution économique et flexible, mais complexe.
  • Wizishop est une plateforme française qui permet de créer une boutique clé en main. L’abonnement de base inclut l’hébergement, les mises à jour, quelques fonctionnalités (optimisation SEO, leviers pour booster les ventes…), ainsi que l’accès à un Coach Business et à des formations en e-commerce et en webmarketing.
  • Magento est la plateforme e-commerce open source d’Adobe. Puissante et gratuite, elle suppose toutefois d’en passer par un processus complexe de mise en place et de maintenance, ce qui rend son utilisation onéreuse à terme. L’outil donne accès à de nombreuses fonctionnalités et à la possibilité de gérer plusieurs boutiques en simultané.

Comment choisir ? Les critères à privilégier pour cibler la bonne plateforme e-commerce

Toutes ces plateformes offrent des solutions e-commerce adaptées aux différents profils d’entreprises et d’e-vendeurs. Pour faire le bon choix, vous devez tenir compte d’un certain nombre de critères, listés ci-dessous.

Les critères à privilégier pour cibler la bonne plateforme e-commerce
© athree23 – Licence Pixabay

Quel est votre niveau de compétences en informatique ?

C’est une question importante lorsqu’on parle de ressources informatiques : certains outils sont plus techniques que d’autres et nécessitent, pour être pris en main, optimisés puis maintenus en état, d’avoir certaines compétences ou de recourir aux services d’un développeur web. C’est le cas des plateformes open source comme PrestaShop ou Magento, plus puissantes que leurs consœurs, mais bien plus complexes à mettre en place et à piloter.

D’autres outils proposent des solutions clé en main pour créer une boutique digitale de toutes pièces en quelques instants, sans toucher au code ni aux aspects administratifs de la création de sites web (en particulier l’hébergement). Dans cette catégorie, on trouve Shopify, Wix, WooCommerce ou Wizishop. Ces solutions sont particulièrement adaptées aux vendeurs qui débutent et aux commerces physiques qui souhaitent digitaliser leur activité sans prise de tête.

Quels sont vos besoins ?

Par « besoins », il faut entendre à la fois votre modèle économique, votre ambition à moyen terme, ainsi que les fonctionnalités nécessaires au pilotage de votre activité. Aurez-vous besoin d’un outil de gestion des stocks ? De proposer des moyens de paiement diversifiés (comme PayPal ou Revolut) ? D’applications pour promouvoir vos produits/services ou optimiser votre SEO ? Votre boutique en ligne sera-t-elle votre unique support de vente ou viendra-t-elle en complément d’un magasin physique ?

Quels sont vos besoins pour votre plateforme e-commerce ?
© Tumisu – Licence Pixabay

Déterminez vos besoins en amont, puis consultez avec soin la liste des fonctionnalités proposées par les différents outils du marché afin de faire le bon choix. Inutile de payer très cher pour une solution puissante, mais inadéquate au regard de la taille de votre activité. À ce titre, notez que Wix, Square ou WooCommerce sont parfaits pour démarrer, que Shopify s’adapte à tous les profils, et que Magento s’adresse en priorité aux entreprises bien installées sur leur marché, avec un catalogue produits conséquent et un volume de trafic élevé.

Enfin, tâchez d’avoir une vision à long terme : la plateforme e-commerce choisie aujourd’hui doit pouvoir grandir en même temps que votre business.

Quel est votre budget ?

La plupart des plateformes e-commerce fonctionnent sur le modèle de l’abonnement mensuel, avec parfois, en complément, une commission prélevée sur les ventes. Les solutions gratuites (open source) sont intéressantes a priori, mais la nécessité d’avoir recours à un développeur web et le coût des fonctionnalités complémentaires (souvent très chères) finissent par les rendre plus coûteuses sur le long terme.

Un débutant aura tout intérêt à s’orienter vers une solution payante et all-inclusive, qui intègre l’hébergement, les mises à jour et la maintenance – pour une question de sérénité. Sur ce point, le choix est large. À titre d’exemple, Shopify propose des formules d’abonnement mensuel entre 27 et 289 €, plus frais de transaction, et Wix limite l’espace de stockage en fonction du forfait choisi (mais sans appliquer de frais de transaction).

Quel est votre budget pour choisir une plateforme e-commerce ?
© Megan_Rexazin – Licence Pixabay

Les critères supplémentaires à prendre en compte

  • La sécurité : essentielle pour la vente en ligne, c’est un levier de réassurance à intégrer à votre réflexion. En effet, un acheteur sur deux a déjà abandonné son panier au moment du paiement en raison d’un doute lié à la sécurité (étude Opinionway e-commerce 2022). Pour cela, il est préférable de choisir une plateforme e-commerce qui garantit un haut degré de sécurité et de protection des données – ce qui, heureusement, est le cas de la très grande majorité des outils les plus courants.
  • Le SEO. Pour la plupart, les parcours d’achat en ligne démarrent sur les moteurs de recherche, ce qui rend l’optimisation SEO de vos fiches produits absolument incontournable. Assurez-vous que la solution choisie embarque des fonctionnalités qui vont dans ce sens : modification des métadonnées et des URL, possibilité d’intégrer des avis clients, etc.
  • L’affichage mobile est une quasi-obligation, à l’heure où plus de la moitié (50,9 %) des achats en ligne sont réalisés sur mobile, selon le Digital Report 2023 de Meltwater et We Are Social (cité ici). Pour ne pas vous compliquer l’existence, optez pour une plateforme qui intègre le responsive design : c’est bien plus simple que de créer une version mobile complète de votre site de vente.

Ne négligez pas ces différents critères, prenez le temps de choisir une plateforme e-commerce qui répond à l’ensemble de vos besoins… et lancez-vous dans la vente en ligne !

E-book gratuit

Rédiger du contenu SEO : les pièges à éviter

Découvrez les pièges auxquels vous pourrez être confrontés lors de votre production de contenus SEO et comment les éviter. 

Intéressés par nos services éditoriaux ?

Recevez la newsletter hREF