PME et SEO : 9 recommandations pour améliorer votre référencement naturel

Le référencement naturel est une course. Et votre entreprise est concernée, qu’elle le veuille ou non. Car si votre société n’occupe pas les premières places de la SERP (la page des résultats des moteurs de recherche), ce sont forcément vos concurrents qui en profitent… et qui vous privent d’une activité que vous auriez pu générer vous-même. Il est donc plus que temps de mettre vos incertitudes, frustrations et doutes de côté, et de vous lancer pleinement dans une stratégie SEO adaptée à votre PME. Dans cette optique, on vous livre 9 recommandations à suivre pour distancer vos principaux rivaux sur le marché, booster le nombre des visiteurs sur votre site web, et devenir incontournable sur la Toile.

1. Donnez des objectifs cohérents à votre stratégie SEO de PME

Avant même d’évoquer concrètement les leviers du référencement naturel, il faut prendre le temps de réfléchir aux contours de votre stratégie SEO. Que cherchez-vous à accomplir ? Quels objectifs espérez-vous atteindre ?

Donnez des objectifs cohérents à votre stratégie SEO de PME
© junaida279 – Licence Pixabay

De fait, ces questionnements préalables sont peut-être encore plus importants pour une PME que pour une grande entreprise. Pourquoi ? Parce que les petites structures ont généralement une zone de chalandise limitée et sont en concurrence avec d’autres acteurs locaux, ou parce qu’elles se positionnent sur un marché de niche. De sorte que les objectifs d’une stratégie SEO de PME se doivent d’être plus précis et plus ciblés que ceux d’une société qui, par exemple, chercherait à vendre ses produits ou services sur l’ensemble du territoire français, ou ambitionnerait de toucher une cible plus large.

Dans la plupart des cas, la démarche SEO d’une PME aura donc pour but d’accroître sa visibilité et sa notoriété au niveau local et/ou auprès d’une cible restreinte. Pour cela, il faut commencer par se doter d’un site web adapté aux besoins réels de l’entreprise, ce qui n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire : d’après le Baromètre France Num 2021, en effet, 34 % des TPE et PME françaises ne disposent même pas d’un site vitrine (en dehors des réseaux sociaux), et seules 20 % d’entre elles peuvent compter sur un magasin en ligne pour vendre leurs produits ou services.

2. Optimisez votre site internet sur le plan technique

Le référencement naturel est une discipline complexe, qui comprend plus de 200 leviers. Au-delà des contenus et des mots-clés, sur lesquels nous allons revenir, une part importante de cette optimisation passe par l’amélioration des performances techniques du site.

Il s’agit, en substance, de vous assurer que vos pages s’affichent dans les bonnes conditions (de vitesse et de contenu), que votre site soit aisé à naviguer (en vertu d’une architecture bien structurée et d’une ergonomie intuitive), et que les échanges de données entre les internautes et votre serveur soient sécurisés. Vous devez également faire la chasse aux erreurs afin de les corriger : URL cassées, liens rompus, sitemap à mettre à jour, existence de contenus dupliqués, etc.

Optimisez votre site internet sur le plan technique
© nattanan23 – Licence Pixabay

Et puisque nos recommandations concernent le SEO appliqué aux PME, impossible de faire l’impasse sur une donnée technique essentielle : la compatibilité mobile. Dans la mesure où votre stratégie de référencement s’appuie en grande partie sur des requêtes localisées, et en tenant compte du fait que ces requêtes sont le plus souvent effectuées sur des appareils mobiles (en deux ans, Google a enregistré une hausse de 150 % des requêtes mobiles « à proximité maintenant », de 200 % des requêtes « ouvert + maintenant + à proximité », et de 900 % des requêtes « à proximité aujourd’hui/ce soir »), il faut absolument veiller à ce que vos pages web soient optimisées pour les écrans des mobiles.

3. Choisissez les mots-clés pertinents pour votre SEO

En SEO, les mots-clés constituent un inébranlable pilier de l’optimisation d’une page web. Pour identifier les mots-clés pertinents à travailler dans le cadre de votre stratégie SEO de PME, il faut d’abord comprendre quels termes tapent les internautes qui recherchent des entreprises comme la vôtre ou qui s’intéressent aux produits/services que vous proposez.

Ici, le recours à des requêtes localisées est incontournable. Vos efforts ont pour but de positionner votre site web sur des recherches ayant un fort potentiel local, soit parce qu’elles contiennent des termes géographiques (ville, département, région…), soit parce qu’elles sont tapées par les internautes depuis un smartphone avec la fonctionnalité de géolocalisation enclenchée. Dans les deux cas, vous avez tout intérêt à travailler des mots-clés localisés. À ce titre, notez qu’un quart des requêtes formulées chaque jour sur Google embarque au moins un élément de géolocalisation. (Pour en savoir plus, consultez notre article au sujet du référencement local.)

4. Placez vos mots-clés dans les balises HTML de vos pages web

Une fois les bons mots-clés identifiés, il faut encore les placer efficacement dans vos pages web. C’est l’un des principaux leviers du référencement naturel : le positionnement des requêtes dans les balises HTML influence fortement le classement des pages dans les résultats des moteurs. Voici les trois plus importantes :

  • Les balises « title », qui s’affichent au-dessus des liens organiques dans la SERP. Le placement du mot-clé principal y est indispensable, idéalement en première position. Tâchez de ne pas dépasser 70 caractères pour éviter que votre titre ne soit tronqué par les moteurs.
  • Les balises d’architecture, celles qui structurent votre page web, notamment les « balises Hn » (titre 1, titre 2, etc.). Celles-ci vous permettent de structurer votre contenu, mais aussi de donner de précieuses indications aux robots des moteurs quant à l’importance des différentes parties de votre page.
  • Les balises « meta description », qui apparaissent sous les liens organiques. La présence d’un mot-clé n’est pas obligatoire, le poids de cette balise étant très relatif, mais elle aide les internautes à identifier les termes essentiels tels qu’ils les ont eux-mêmes cherchés.
Placez vos mots-clés dans les balises HTML de vos pages web
© mohamed_hassan – Licence Pixabay

5. Publiez du contenu pertinent sur votre site

L’optimisation SEO de votre site web n’est rien sans des contenus de qualité et pertinents. De fait, les contenus doivent être au cœur de la stratégie SEO de votre PME, avec un triple objectif en vue :

  • apporter des informations utiles aux internautes (en mettant en place une stratégie de content marketing),
  • référencer plus efficacement vos pages sur les moteurs de recherche (avec un travail pertinent sur les mots-clés et la sémantique),
  • et générer des conversions (notamment en mettant en valeur votre expertise et en employant des combinaisons de CTA + landing pages + formulaires).

Sur ce point, il faut néanmoins rester réaliste : il est inutile d’affronter les mastodontes de votre secteur (dotés de sites web très fournis et présents sur la Toile depuis longtemps, donc jouissant d’une forte autorité) sur leur propre terrain. Au contraire, cherchez plutôt à valoriser ce qui vous différencie, soit en jouant sur la dimension locale de votre activité, soit en mettant en avant des produits/services de niche qui s’adressent à des cibles très spécifiques.

Pensez aussi à publier avec régularité. Les moteurs aiment les contenus bien optimisés, mais ils apprécient aussi la fraîcheur de ces derniers. Une bonne façon de respecter cette exigence et de booster votre SEO de PME, c’est de créer et d’alimenter un blog. Cela vous permettra de couvrir une large portion de mots-clés et de sujets, de montrer votre expertise, de travailler une grande quantité de requêtes, mais aussi de publier des articles selon une fréquence soutenue.

6. Créez une fiche d’établissement sur Google My Business

Google My Business est un service gratuit de référencement local destiné aux entreprises. Créer une fiche d’établissement sur ce service permet de faire remonter sa société dans le « pack local » de Google, que ce soit sur la SERP ou sur Google Maps, et d’apporter aux utilisateurs des informations pratiques et utiles.

Créez une fiche d’établissement sur Google My Business
© Tumisu – Licence Pixabay

C’est donc un puissant outil de SEO pour une PME, et plus largement un solide levier de visibilité digitale. C’est d’autant plus important que 76 % des internautes qui effectuent une recherche concernant une enseigne locale se rendent sur place dans les 24 heures (Google)… à condition de disposer des informations nécessaires pour le faire !

Toutefois, créer une fiche Google My Business ne suffit pas : il faut aussi l’optimiser, en remplissant un maximum de champs, en ajoutant des visuels, en gérant les avis déposés par les clients, en créant des posts… Tous les détails dans cet article.

7. Regardez ce que font vos concurrents

Au moment de réfléchir à votre stratégie SEO de PME, ayez un bon réflexe : allez voir ce que font vos concurrents !

Mais attention, car on ne parle pas seulement de vos concurrents sur le marché… mais aussi de tous les sites qui occupent des places élevées dans la SERP sur les requêtes qui vous intéressent. Ainsi, les premières positions sur Google peuvent être occupées par des institutions, des annuaires, des sites d’information, etc. Un bon exemple est celui d’une agence immobilière, qui doit se référencer non pas uniquement en tenant compte des autres professionnels présents sur son secteur, mais aussi des nombreux portails d’annonces généralement très bien optimisés au niveau local.

Il est donc important, avant tout, de comprendre qui sont vos concurrents sur les moteurs de recherche – en tapant différentes requêtes qui concernent votre activité, vos produits ou services, etc. – et d’aller jeter un œil aux stratégies SEO qu’ils déploient. Vous pourrez vous inspirer des contenus qu’ils publient, des sujets qu’ils abordent et des mots-clés qu’ils travaillent.

8. Ayez une présence active sur les réseaux sociaux

Certes, une entreprise a tout intérêt à être présente sur les réseaux sociaux pour gagner en visibilité. Mais ce qu’on sait moins, c’est que la présence sociale peut avoir une influence indirecte sur le trafic organique. Cette influence découle de l’autorité gagnée par la marque en vertu de deux mécanismes :

  • Une forte présence sociale va contribuer à optimiser votre visibilité globale, donc votre notoriété. Les internautes qui vous auront connu sur Facebook ou Twitter pourront ensuite vous chercher sur les moteurs, ce qui enverra des signaux positifs aux robots. Ils pourront aussi publier sur leur propre site des liens externes qui renvoient vers vos pages.
  • Les internautes qui consultent vos comptes sociaux sont susceptibles de cliquer sur les liens que vous leur proposez, et donc de se diriger vers votre site web ou vers vos fiches produits. Cela va augmenter votre nombre de visiteurs et améliorer vos statistiques, surtout s’ils utilisent vos liens pour naviguer entre les différentes pages de votre site, et qu’ils y restent un maximum de temps.
Ayez une présence active sur les réseaux sociaux
© janjf93 – Licence Pixabay

9. Mesurez les performances de votre stratégie SEO pour PME

Notre dernière recommandation concerne le suivi des performances de votre stratégie de référencement naturel. Il est crucial, en effet, de pouvoir déterminer si vos efforts donnent des fruits ou s’il reste des freins à débloquer – et, si c’est le cas, de quels freins il s’agit. Pour cela, il faut mettre en place les bons outils de suivi et de reporting, à commencer par Google Analytics et la Google Search Console, qui ont l’avantage d’être à la fois puissants, opérés par Google, et gratuits.

  • La Google Search Console collecte des données concernant l’affichage de votre site web dans la SERP (ce que voient les robots crawlers) et la manière dont les internautes y accèdent depuis Google, à partir d’indicateurs comme le nombre de clics ou les mots-clés ciblés. Il s’agit d’un outil précieux pour évaluer les résultats de votre stratégie SEO de PME, et pour en améliorer les différents points.
  • Google Analytics prend le relais une fois que les internautes sont arrivés sur votre site internet, mais sans se focaliser sur le canal Search : ils peuvent venir aussi bien des annonces payantes, des réseaux sociaux, du referral, etc. De nombreux indicateurs vous permettent alors de visualiser les comportements des utilisateurs et les actions réalisées.

Ces deux outils sont donc employés en complémentarité, car ils couvrent tout le spectre du webmarketing organique.

Il n’est jamais trop tard pour démarrer (ou pour réorienter) votre stratégie de référencement naturel, et ainsi booster la visibilité digitale de votre entreprise. À condition, bien entendu, d’adapter votre démarche SEO aux besoins de votre PME !

À lire aussi :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page