Tout savoir sur le taux de rebond

Il existe de nombreux indicateurs de performance pour mesurer la qualité d’un site web, ou sa visibilité sur les moteurs de recherche : le trafic organique, le classement des mots-clés, le nombre de liens qui pointent vers son adresse, les conversions, ou encore le taux de clics organiques. Dans cette liste des fondamentaux figure également le taux de rebond, qui joue un rôle souvent sous-estimé dans le référencement. Que faut-il savoir sur le taux de rebond ?

Qu’est-ce que le taux de rebond ?

Le « rebond » désigne le comportement de ces internautes qui repartent aussitôt après avoir atterri sur une des pages de votre site web, sans s’attarder ni consulter vos autres contenus. Le « taux de rebond » correspond au pourcentage des visiteurs qui se sont comportés de cette façon, par rapport à l’ensemble des visiteurs de votre site, au cours d’une période donnée.

Souvent associé au temps moyen passé sur un site, ce taux peut révéler si vos contenus ont de l’intérêt pour les visiteurs. Et c’est une métrique qui a son importance, car elle est utilisée par les moteurs de recherche pour comparer la pertinence de sites très similaires, et déterminer quels sont les sites qui devaient être affichés en premier.

Là où les choses se compliquent un peu, c’est dans l’interprétation du taux de rebond. Pour beaucoup, un taux de rebond élevé est un mauvais présage, qui démontre l’insatisfaction ou le désintérêt des internautes vis-à-vis de vos contenus. Pour d’autres, il indique au contraire que les visiteurs ont pu trouver immédiatement les renseignements qu’ils cherchaient, sans perdre leur temps à fouiller dans les moindres recoins du site.

Autrement dit, un taux de rebond élevé sera quelque chose de positif ou de négatif en fonction de vos attentes, ou des pages de votre site. Pour les visiteurs qui se rendent sur une page FAQ à la recherche d’un numéro de téléphone, d’une adresse ou d’horaires, un taux de rebond important est a priori une bonne chose. Pour les visiteurs débarquant sur une page d’accueil, une fiche produit ou une landing page, à partir de laquelle vous espérez générer des clics vers d’autres contenus, un taux de rebond élevé est problématique.

© Tumisu – Licence Pixabay

Dans ce second cas de figure, votre objectif sera de réduire autant que possible le taux de rebond, en donnant envie aux visiteurs de rester sur votre site, et si possible de s’engager à certaines actions pour passer une nouvelle étape dans votre entonnoir de conversion.

Comment est calculé le taux de rebond ?

Pour obtenir le taux de rebond, il suffit de consulter vos statistiques, de prendre le nombre de visiteurs ayant visité une seule et unique page, puis de le diviser par le nombre total de visiteurs. Des services comme Google Analytics ou Adobe Omniture le fournissent à leurs utilisateurs, qui n’ont donc pas besoin de réaliser de calcul.

Si vos outils statistiques le permettent, le calcul de votre taux de rebond pourra être affiné, en l’appliquant à certaines pages essentielles du site plutôt qu’au site entier. Vous aurez ainsi des taux de rebond individualisés, au lieu d’un taux de rebond global.

Ce second chiffre correspond en fait à la moyenne de tous les rebonds enregistrés sur l’ensemble des pages. C’est une donnée intéressante pour mesurer la qualité globale du site, mais qui est assez limitée. En revanche, le taux de rebond associé à chaque page individuelle fournit bien plus d’informations. Il vous permet de déterminer quelles sont les parties du site qui posent problème, si vous estimez qu’elles auraient dû générer des clics additionnels, et qu’il convient de modifier pour mieux susciter l’intérêt des futurs visiteurs.

Sur une page destinée à générer des consultations sur d’autres pages (accueil, landing page), un taux de rebond équilibré ou intermédiaire est généralement compris entre 40 % et 60 %. Parvenir à l’abaisser à seulement 30 % pourra être considéré comme excellent. Mais au-delà de 70%, il faut commencer à s’inquiéter, et des optimisations s’imposent.

Attention : ce sont là des chiffres généraux. Les taux de rebond varient beaucoup selon la page. Sur le blog de votre entreprise par exemple, le taux sera forcément très élevé vu que les visiteurs vont se contenter généralement de lire l’article le plus récent. Sur un site de e-commerce, il doit en principe être plus faible puisque les internautes ont tendance à consulter plusieurs fiches produits, au cours d’une visite.

© PIX1861 – Licence Pixabay

Comment faire pour diminuer le taux de rebond ?

Dans le cas d’un site e-commerce ou d’une landing page, diminuer le taux de rebond autant que possible est souhaitable. Voici comment vous devez vous y prendre !

Produire des contenus attractifs et pertinents

Peut-être le problème vient-il de vos contenus ? Il faut en effet proposer un site structuré avec des informations convaincantes et des call-to-actions bien identifiables pour inciter les visiteurs à poursuivre leur lecture et leur visite. En peu de temps, ils doivent être captivés ou tout au moins avoir le sentiment de ne pas perdre leur temps. Il faut leur donner la sensation qu’ils ont bien fait de cliquer sur le lien qui les a menés vers le site. Des agences SEO ou spécialisées dans la production de contenus web sont là pour vous aider !

Publier des landing pages claires et cohérentes

Sur ce type de page, un taux de rebond élevé est souvent lié à la frustration des visiteurs, qui ont le sentiment d’avoir été trompés parce que ce n’était pas ce qu’ils recherchaient. Ce qui va les irriter, et ne pourra pas les mettre en confiance vis-à-vis de votre site web. Le cas échéant, il convient de réaliser une analyse des mots-clés menant vers la page, et si besoin les modifier pour les faire correspondre avec son contenu réel. Il est également important de bien soigner les visuels, et la mise en valeur des call-to-actions.

Démontrer votre professionnalisme et savoir-faire

Alors que les internautes sont de plus en plus méfiants vis-à-vis de ce qu’ils lisent en ligne, il faut tenir compte de leur défiance grandissante. Pour atténuer leur suspicion, apportez des preuves de la qualité ou de la supériorité de vos produits/services, en affichant des éléments qui vont refléter votre expertise et renforcer votre image d’entreprise sérieuse. Ajoutez les avis de clients satisfaits ou les labels de confiance de services tiers, et accordez une attention particulière aux mentions légales, CGU, FAQ, et formulaires de contact.

© Tumisu – Licence Pixabay

Les erreurs courantes à éviter pour avoir un bon taux

Un taux de rebond trop important peut également être causé par de mauvaises pratiques qui sont susceptibles de dérouter ou de rebuter les internautes. Parmi les erreurs fréquentes auxquelles il faut prendre garde, on peut citer :

  1. Un chargement des pages trop long. Au-delà d’un délai de 5 secondes d’attente, le risque d’un abandon du site monte en flèche. Il faut le réduire à tout prix. Évitez les images trop lourdes et mal dimensionnées, de même que les javascripts, sliders ou polices de caractères personnalisées devant être téléchargés depuis des sites tiers que vous ne contrôlez pas. Et proposez une version adaptée aux mobiles !
  2. Un contenu peu qualitatif ou trop ancien. Si le problème vient de vos contenus, n’hésitez pas à revoir l’ensemble de vos articles, pour les mettre à jour si les infos incluses sont périmées, voire à les réécrire en entier. Au-delà de la grammaire ou de l’orthographe, la qualité de l’article se détermine aussi dans son agencement, et des étapes claires.
  3. Des pages trop lugubres ou illisibles. La forme est aussi importante que le fond. Trop souvent, les internautes sont confrontés à des sites laids, illisibles, et fatigants pour les yeux. Soignez les textes, les couleurs et caractères pour rendre la lecture la plus agréable possible. Embellissez votre site avec de jolis visuels, un beau design et des éléments attrayants. L’esthétisme incite les gens à rester.
  4. Des publicités trop invasives. Les internautes sont déjà ensevelis sous les pubs en ligne et autres pop-ups intempestifs. N’en rajoutez pas ! Après tout, les lecteurs qui viennent sur votre site sont là pour trouver une solution à leur problème, pas pour en subir un de plus que vous leur infligez ! Il faut rester subtil dans la promotion de vos offres, et faire extra-attention aux types d’annonces diffusées sur votre site…

Pour éviter ces erreurs, n’oubliez pas que vous pouvez bénéficier d’un accompagnement de la part d’une agence rédactionnelle, pour concevoir votre stratégie éditoriale et optimiser la conception et l’écriture de vos contenus web ou contenus marketing.

 

Visuel d’entête : © markmags – Licence Pixabay

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page