Le point sur l’optimisation du taux de conversion (CRO) et les raisons qui en font le pilier de votre stratégie marketing

Peu importe la taille de votre structure, votre statut et la nature de votre activité, votre site web a toujours pour objectif numéro un de générer du trafic. Dans ce but, vous disposez de nombreux leviers – référencement naturel ou payant, publication de contenus dans le cadre de votre content marketing, campagnes emailing, publicité digitale – mais ceux-ci ne sont que le point de départ d’une vaste machinerie visant à convertir des visiteurs en prospects, puis en clients (ou en lecteurs, en abonnés, en contacts – selon vos besoins). C’est l’objectif numéro deux de votre site web : pousser les visiteurs à la conversion. Et ça, c’est l’objet d’une approche très particulière, l’optimisation du taux de conversion (CRO). Explications.

Le CRO en quelques mots

Le CRO fait partie de ces acronymes propres au monde du marketing digital – comme SEO, SEA, CTR, CPC et consorts. Il est constitué des initiales de l’expression « Conversion Rate Optimization », que l’on peut traduire par « optimisation du taux de conversion ». Le programme qu’il recouvre a donc le mérite d’être clair : le CRO, c’est la démarche qui vise à améliorer les taux de conversion des entreprises sur leur site Internet et/ou sur leur application mobile, ou sur tout autre outil utilisé dans un cadre marketing.

La conversion, c’est l’objectif final de toutes vos actions marketing. Quelles que soient les portes d’entrée privilégiées pour faire venir des visiteurs sur votre site web (moteurs de recherche, emails, publicités digitales, réseaux sociaux, annuaires, liens externes…), vous avez forcément pour but de transformer ces internautes en prospects, puis en clients.

Ne pas adopter une démarche d’optimisation du taux de conversion, c’est donc prendre le risque d’investir d’importantes sommes d’argent (et de gros efforts humains) dans des leviers d’acquisition de trafic qui ne donnent pas de résultats – en vertu de la formule suivante : pas de conversions = pas de nouveaux clients = pas de chiffre d’affaires.

L’optimisation du taux de conversion : un pilier de la stratégie marketing des entreprises

Vous l’aurez compris : un site web qui attire des visiteurs sans les convertir, c’est comme un restaurant rempli de clients qui ne mangent pas. Ce sont des efforts déployés pour rien. Pourquoi travailler le SEO de vos pages, produire et publier des contenus de qualité parfaitement adaptés à votre audience, ou lancer des campagnes AdWords coûteuses pour positionner votre site dans les premiers résultats de Google, si c’est pour que personne n’aille jusqu’au bout du processus de conversion ?

Parce que ce constat est global, le CRO génère un intérêt grandissant. Et pas seulement dans la sphère très fermée du webmarketing. Le volume de recherche au niveau mondial pour la requête « Conversion Rate Optimization » croît progressivement depuis dix ans, comme le montre cette courbe Google Trends :

C’est que l’enjeu est universel. Le CRO est l’indispensable pilier de toute stratégie marketing dans la mesure où seule la hausse des taux de conversion permet de garantir la rentabilité d’une campagne. Or seulement 22 % des entreprises se disent satisfaites de leur taux de conversion. C’est fort peu. Alors que le fait de maximiser les actions marketing dans une démarche CRO contribue à accroître les parts de marché de l’entreprise, donc le ROI de ces mêmes actions. Pour avoir une idée du succès de cette approche, sachez que le ROI moyen généré par les outils d’optimisation de la conversion est de 223 % !

Comment optimiser votre taux de conversion ?

En somme, ce n’est pas le nombre de visiteurs sur un site web qui compte, mais le taux de conversion affiché. Mieux vaut convertir plus avec peu de visiteurs qu’attirer des milliers d’internautes qui ne réalisent pas la moindre action.

Toute la question est maintenant de savoir comment ça marche, concrètement. Quelles sont les actions et les méthodes permettant d’optimiser vos taux de conversion ? La réponse est multiple :

  • Valoriser l’expérience utilisateur sur son site web pour que les internautes trouvent facilement ce qu’ils sont venus chercher.
  • Utiliser des outils de CRO comme les CTA (boutons call-to-action) et les landing pages pour inciter les visiteurs à réaliser des actions données.
  • Publier des contenus permettant de générer des prospects en ciblant les thématiques, les sujets et les mots-clés qui répondent précisément à leurs problématiques.
  • Adopter une démarche Inbound marketing, une stratégie qui englobe à la fois l’acquisition, la conversion et la fidélisation.
  • Mener des tests A/B pour mesurer les performances de vos actions marketing en temps réel, et ainsi améliorer vos outils de CRO (vous trouverez une excellente vidéo à ce sujet sur ce lien).

Bien entendu, tout cela ne sert à rien si vous ne veillez pas à la qualité et à la pertinence de vos offres. L’optimisation de vos taux de conversion ne peut être atteinte qu’à condition de proposer à vos prospects des solutions et/ou des contenus qui répondent clairement et efficacement à leurs besoins, au moment précis où ces besoins s’expriment.

Plus qu’une démarche, le CRO est donc une philosophie. Une façon de concevoir votre stratégie marketing dans sa globalité. Comme toute approche de ce genre, elle suppose d’avoir dans sa besace un produit ou un service à forte valeur ajoutée pour ses futurs clients. Avec les bonnes offres et les bons outils d’optimisation, vous verrez vos taux de conversion s’envoler… et votre ROI avec lui !

Pour en savoir plus au sujet des techniques d’optimisation du taux de conversion, jetez un œil à ce diaporama très bien fait. Il montre comment le site de l’Atelier des Chefs est parvenu à booster ses taux en adoptant une démarche conjointe SEO / UX / CRO. De quoi vous inspirer pour la suite de votre stratégie.

(Source des chiffres donnés dans cet article : Sessioncam.com)

Images

L’image 1 est diffusée sous licence Creative Commons Attribution 2.0 Generic.

Les images 2 et 3 sont diffusées sous licence Pixabay.

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page