Optimisation de l’expérience utilisateur : comment s’y prendre ?

L'équipe hREF
25 juin 2021

Parmi les stratégies de content marketing, celle qui est aujourd’hui devenue indispensable tient en trois lettres. Nous ne parlons pas de SEO mais de SXO pour Search eXperience Optimization qui consiste en un panel de solutions ayant pour but de rendre la visite d’un site la plus fluide et agréable possible avec, à la clé, des résultats spectaculaires sur le taux de conversion.

SXO, kezako ?

Définition du SXO

À ne pas confondre avec le SEO qui désigne le référencement naturel pour assurer à votre site d’intégrer les premiers résultats des moteurs de recherche, le SXO est en réalité un concept complémentaire du SEO. On pourrait traduire l’acronyme SXO par « Optimisation de l’expérience utilisateur ». Il s’agit donc de l’ensemble des méthodes visant à améliorer le ressenti de l’internaute sur une plateforme. Ergonomie, design, rapidité de chargement, facilité à trouver l’information… Tous ces sujets peuvent être travaillés afin que l’utilisateur du site soit satisfait de sa visite.

© geralt – Licence Pixabay

Intérêt d’optimiser l’expérience utilisateur

Chaque internaute connaît ce sentiment de déception lorsque l’ouverture d’un site est trop lente ou qu’il ne parvient pas à trouver ce qu’il est venu chercher. 53 % des visiteurs d’un site internet s’en vont s’il dépasse 3 secondes de chargement. Il faut convaincre tout de suite, car un internaute peut décider très vite de tenter un site concurrent s’il trouve le site trop lent, trop vieillot, trop mal rédigé, trop compliqué… Et face à cette concurrence de plus en féroce, il convient de proposer un site le plus attractif possible pour satisfaire le visiteur et ainsi vous donner toutes les chances de conclure une vente. En somme, le SEO fera que les internautes tomberont sur votre site et le SXO fera qu’ils y resteront jusqu’à la finalisation d’une commande.

Comment optimiser l’expérience utilisateur ?

Fluidifier le site pour ne pas perdre l’internaute

Comme nous venons de le voir, le temps de chargement de vos pages est crucial. Quelques secondes de trop et vous perdez la moitié des vos visiteurs et par conséquent de votre chiffre d’affaires. Le premier facteur à optimiser est alors la vitesse de chargement et notamment celle de votre page d’accueil pour retenir votre visiteur. Pour assurer une ouverture des pages rapide malgré une connexion parfois poussive (tous vos clients n’ont pas accès à la fibre par exemple), plusieurs réponses peuvent être apportées.

Commencez par oublier les photos haute définition. D’une part, celles-ci sont lourdes et si vous en avez plusieurs, elles pourraient se dévoiler en plusieurs secondes ce qui n’est pas du meilleur effet. D’autre part, la haute définition n’est pas nécessaire sur des écrans. Réservez plutôt ce type de format à l’impression de prospectus. De la même manière, il faut limiter les animations. Créer un site dynamique ne doit pas se concrétiser par une multiplication d’images animées. Malgré ces conseils, votre site manque encore de vélocité ? Demander à votre webmaster de simplifier le code HTML, PHP, CSS et JS. Votre dernier recours sera ensuite de changer d’hébergeur. Tous ne sont pas aussi performants.

© Boskampi – Licence Pixabay

Guider pour faciliter la navigation

Qu’il soit à l’aise avec le web ou pas, l’internaute doit être guidé sur votre site. Notamment pour sa première visite qui sera décisive. S’il est satisfait, nul doute qu’il reviendra. S’il est déçu, il ne cliquera plus jamais sur votre URL. Aussi, votre site doit être parfaitement hiérarchisé. Et cela ne s’improvise pas. Il convient de penser une arborescence logique au moment de la création du site ou de sa refonte avec votre agence de content marketing. Votre menu doit être le plus clair possible afin que la navigation soit évidente et agréable. Il peut aussi être opportun d’ajouter un champ de recherche afin que les internautes puissent directement accéder à ce qu’ils sont venus chercher. Enfin, l’insertion de CTA (Call to action) permet aussi d’orienter le visiteur en deux clics vers un formulaire de contact, une demande de rendez-vous ou le téléchargement d’un guide par exemple.

Offrir un contenu graphique et rédactionnel qualitatif pour convaincre

Des fautes d’orthographe ou de syntaxe, des couleurs mal associées, un graphisme brouillon… Autant d’imperfections qui altèrent l’expérience utilisateur et incitent les internautes à se rendre sur un site plus sérieux et plus moderne. En faisant appel à une agence de contenu web, vous afficherez un site attractif visuellement et pensé pour votre cœur de cible mais aussi un site parfaitement rédigé avec prise en compte des règles de référencement naturel. Il est évident qu’un site qui ne cherche qu’à vendre ses produits sera moins consulté qu’un site qui mêle vente de produits avec conseils, informations et/ou guides d’achat.

© janeb13 – Licence Pixabay

Proposer un site multi supports pour toucher tous les profils

Les internautes n’attendent plus d’être sur leur ordinateur pour consulter des sites web et passer des commandes, ce qui est d’autant plus vrai pour les jeunes générations très à l’aise avec leur mobile. D’ailleurs, selon l’étude de la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), 13,8 millions de Français ont déjà acheté en ligne via leur mobile. Or, une page pour écran de PC ne se construit pas de la même manière qu’une page pour tablette et mobile. Il est donc devenu indispensable d’opter pour un site responsive, c’est-à-dire capable de s’adapter à tous types de formats d’écrans. Naviguer depuis un mobile sur un site inadapté est en effet un frein à la conversion de vos leads, car l’expérience utilisateur est dans ce cas complètement ratée.

Sonder pour mieux connaître et mieux vendre

Quand on parle d’expérience utilisateur, il ne faut pas oublier de placer l’utilisateur au centre de vos démarches SXO. Et pour améliorer son expérience, quel meilleur moyen que de demander l’avis de prospects ? Sondez-les via des questionnaires ou les réseaux sociaux ou faites récolter les avis par un prestataire spécialisé. D’abord, ces retours vous permettront d’adapter votre offre, vos procédés et votre site en fonction des insatisfactions exprimées. Les critiques sont toujours utiles à condition d’être objectives et constructives. Ces avis clients doivent aussi être exploités comme un moyen de plus pour rassurer vos visiteurs qui hésitent encore à valider leur panier. Publier ces avis clients en toute transparence peut être néfaste si les avis négatifs l’emportent mais très positif dans le cas contraire. Et généralement, les avis exprimés sont plutôt favorables. Un conseil : répondre à tous les avis et notamment aux négatifs en expliquant la problématique et signifiant que les remarques de l’utilisateur ont été prises en compte.

© Mohamed_hassan – Licence Pixabay

Comment mesurer l’impact de ces stratégies ?

Des tendances à observer

Dans le but de répondre aux attentes des utilisateurs, vous avez mené une campagne SXO et souhaitez désormais vérifier que ces efforts ont été utiles. Avec une agence de webmarketing, vous allez pouvoir étudier plusieurs indicateurs de performance clés, les fameux KPI, et les comparer à ceux recueillis avant la refonte de votre site. Penchez-vous en priorité sur le taux de rebond. Il est censé chuter à la faveur d’une stratégie SXO, signifiant que de plus en plus d’utilisateurs poursuivent leurs recherches après l’affichage de la première page. Une tendance que vous pourrez faire confirmer en étudiant l’évolution du temps de session. Il est, quant à lui, censé grimper.

Des données à vérifier

Évaluer le nombre de visites uniques et de pages vues vous permettra également de préciser la perception de votre site. Et pour détailler encore plus avant le comportement des visiteurs de votre site, intéressez-vous aux heatmaps et click patterns pour comprendre ce qui attire le plus les internautes. La recherche de commentaires sur les réseaux sociaux sera aussi une source d’informations considérable sur les ressentis des utilisateurs. Enfin, une donnée concrète sera déterminante : le taux de conversion. Car c’est bien là que se situe l’objectif final. Si celui-ci a augmenté, vous êtes visiblement sur la bonne voie.

 

Visuel d’entête : © Firmbee – Licence Pixabay

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page