Mise à jour des contenus web : zoom sur les bonnes pratiques

Mettre à jour régulièrement les contenus de votre site web est une étape indispensable pour améliorer votre référencement naturel. En actualisant vos contenus les plus anciens ou les moins qualitatifs, vous renforcez le positionnement de vos pages, et vous gagnez la confiance des internautes. Voici les conseils essentiels pour optimiser la mise à jour de votre site, choisir les articles à actualiser en priorité, et mettre en œuvre étape par étape la mise à jour de vos contenus.

1. Pourquoi devez-vous mettre à jour vos contenus web ?

En matière de référencement naturel, vous le savez, vous devez travailler sur plusieurs chantiers en parallèle : optimisation technique, maillage de liens internes ou externes, stratégie de mots-clés… Mais surtout, c’est en vous basant sur la qualité et la fraîcheur de vos contenus web que vous avez le plus de chances de réussir votre SEO.

Au fil des années, les moteurs de recherche, et Google en tête, ont choisi de privilégier la qualité du contenu à la quantité d’articles mis en ligne. Ainsi, les facteurs d’expertise, d’originalité, de valeur ajoutée et de mise à jour sont de plus en plus importants pour le classement de vos pages.

Pour les moteurs de recherche, un contenu de qualité est un contenu qui inspire confiance aux internautes. Mais c’est aussi un contenu mis à jour régulièrement. La raison n’est pas qu’une question d’intérêt pour les internautes.

C’est aussi une question technique : si les robots de Google trouvent de nouveaux contenus ou du contenu mis à jour à chaque fois qu’ils viennent référencer votre site, ils auront tendance à augmenter la fréquence de leurs visites. Si vous donnez de bonnes raisons aux crawlers de Google de venir plusieurs fois par semaine ou même par jour sur votre site, en toute logique, cela boostera l’indexation globale de vos pages, et votre référencement sera gagnant.

Comment savoir si vos mises à jour sont prises en compte par Google ?

Pour savoir quelle est la dernière version d’une page de votre site indexée par Google, commencez par rechercher cette page dans la barre de recherche. Une fois les résultats affichés, vous pouvez cliquer sur le triangle vert qui se trouve à côté de l’URL à examiner. Dans la boîte de dialogue qui s’ouvre, cliquez sur « En cache » pour ouvrir la dernière version de votre contenu référencée. En haut de page, l’encadré gris affiché par Google vous indique la date à laquelle votre contenu a été mis à jour dans l’index du moteur de recherche.

Que vous décidiez de produire régulièrement de nouveaux articles via le blog de votre site de vente en ligne, ou que vous préfériez actualiser d’anciens contenus pour qu’ils soient toujours aussi pertinents, les moteurs y trouveront exactement ce qu’ils cherchent :

  • du contenu de qualité ;
  • et du contenu récent.

Et accessoirement, vous gagnerez la confiance de vos visiteurs en leur proposant des informations toujours à jour.

Recycler vos anciens contenus

Lorsque vous ouvrez le chantier d’une mise à jour de vos contenus web, la question du recyclage de vos anciens articles est l’une des premières à traiter. Certains sont d’excellente qualité et peuvent être réutilisés tels quels. D’autres doivent être actualisés pour rester pertinents, voire purement et simplement supprimés. Autant de cas que de bonnes raisons de recycler vos anciens contenus pour les intégrer à votre stratégie de content marketing actuelle.

2. Quels sont les types de contenus à mettre à jour en priorité ?

Votre mise à jour éditoriale doit d’abord s’attaquer aux contenus de mauvaise qualité encore présents sur votre site actuel. Sur la durée, leur accumulation impacte négativement votre référencement. D’ailleurs, si vous n’avez jamais audité votre site à la recherche de vos contenus les moins qualitatifs, il est très probable que les algorithmes de Google vous pénalisent depuis de nombreuses années (le premier filtre de qualité « Panda » remonte à 2011, et le système d’apprentissage « Rankbrain » a été mis en place dès 2015).

Parmi les contenus à retravailler en priorité, recherchez d’abord :

  • les articles trop courts: à l’unanimité, les experts en SEO estiment que le seuil des 300 mots est rédhibitoire. En dessous de ce nombre de mots, il est quasiment impossible de bien positionner un contenu. Même si en soi, un contenu court n’est pas obligatoirement mauvais, vous devez lister l’ensemble des URL concernées pour les mettre à jour et optimiser leur référencement ;
  • les contenus sans valeur ajoutée: depuis 2015, le système « Rankbrain » est capable d’analyser la pertinence d’un article et son utilité pour l’internaute. Si certains de vos anciens contenus sont peu pertinents, s’ils ont été « sur-optimisés » en mots-clés, ou s’ils ne tiennent pas suffisamment compte de l’internaute, il est temps de réévaluer l’intérêt de leur présence sur votre site. Une mise à jour ou une suppression s’imposent sans doute ;
  • les informations obsolètes: votre secteur d’activité évolue rapidement, vous devez être capable de mettre à jour vos contenus au même rythme. Si vous ne le faites pas, il est probable que les metrics de vos pages obsolètes se détériorent dans le temps. Si la durée de visite sur une de vos pages est inférieure à 30 secondes, ou si son taux de rebond est supérieur à 85 %, vous êtes sans doute face à une page dont le contenu est obsolète. À terme, le positionnement de cette page sera pénalisé. Mieux vaut agir rapidement et actualiser son contenu pour optimiser son référencement.

En plus de ces types de contenus à mettre à jour en priorité, vous pouvez également ajouter à la liste le duplicate content, les articles qui contiennent des liens brisés, les contenus qui ne correspondent plus à votre ligne éditoriale

Au final, selon la taille actuelle de votre site, la masse de contenus à auditer peut vite devenir très importante. Si vous ne disposez pas des ressources internes pour réaliser ce travail dans un temps raisonnable, vous pouvez faire appel à une agence éditoriale, dont les experts vous aideront à mettre à jour vos contenus.

La mise à jour de vos contenus les plus populaires

L’actualisation de vos meilleurs articles peut également être une méthode très efficace pour optimiser leur référencement. À l’aide de Google Analytics, vous pouvez rapidement obtenir la liste de vos contenus les plus populaires (nombre de visites, durée de visite, taux de rebond…). En plus de la vérification et de la mise à jour du contenu, vous pouvez travailler le maillage interne en insérant des liens vers d’autres pages de votre site. Vous pouvez également y tester de nouvelles méthodes pour optimiser le taux de conversion de ces articles.

 

3. Comment mettre à jour les contenus de votre site web ?

Voici comment mettre à jour vos contenus web simplement et efficacement, en 3 étapes.

  • Identifier vos contenus à actualiser

Avant de commencer la mise à jour elle-même, vous devez d’abord identifier l’ensemble des articles que vous devrez actualiser (cf. le paragraphe 2 sur les contenus à cibler en priorité).

Cette première étape vous permet d’avoir une vision claire de la mise à jour à effectuer, de la confronter à votre stratégie de contenu globale, et d’établir un plan de travail.

  • Valider la pertinence des informations

Avant de travailler la forme, vous devez valider le fond des contenus à mettre à jour. Lorsque l’un de vos articles est obsolète, ou lorsqu’il apporte peu de valeur ajoutée aux internautes, cette étape est primordiale si vous souhaitez améliorer son positionnement dans les moteurs de recherche.

Faites appel à des experts pour actualiser vos articles avec des informations pertinentes, sourcées et à jour. Ces mêmes experts peuvent également étoffer le contenu des articles trop courts que vous avez identifiés lors de l’étape précédente. Profitez-en, enfin, pour vérifier les sources citées, ainsi que la validité des liens sortants.

Une fois le fond validé, vous pouvez maintenant passer à la mise à jour de la forme de vos articles.

  • Optimiser la lisibilité de vos articles

Avec l’avènement du mobile, les internautes ont changé leurs habitudes de lecture des contenus. Même sur ordinateur, ils attendent certainement plus de fluidité que lorsque vous avez mis en ligne vos articles les plus anciens.

Il est donc important de moderniser le style de ces contenus web, par exemple en intégrant plus de sous-titres, en raccourcissant vos phrases et vos paragraphes.

Pour tenir compte des nouvelles attentes des internautes, essayez d’ajouter des vidéos, motion design, photos ou infographies à chaque fois que cela est possible. En plus du confort de lecture que vous offrez à vos visiteurs, vous leur apportez aussi davantage d’informations et de pertinence.

Et surtout, retravaillez l’introduction et la conclusion de vos articles. Soyez impactant(e), et incitez vos lecteurs à l’action.

Quelle URL pour vos contenus mis à jour ?

Dans la plupart des cas, vous n’avez pas intérêt à créer une nouvelle page pour mettre en ligne votre contenu actualisé. En conservant l’URL existante, vous profitez de son autorité dans les moteurs de recherche et de son maillage interne sur votre site.

  • Actualiser les mots-clés de vos contenus web

À ce stade, vous pouvez profiter de la mise à jour de votre article pour vérifier que les mots-clés ciblés sont toujours d’actualité.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez intégrer les nouvelles requêtes des internautes dans le corps de votre article actualisé. Vous pouvez élargir votre optimisation aux synonymes et aux mots-clés du même champ sémantique les plus intéressants.

  • Encourager l’interaction avec vos contenus

La mise à jour de vos articles est l’occasion de répondre aux commentaires laissés par vos visiteurs et qui auraient échappé à vos modérateurs. C’est un excellent moyen de créer une connexion avec les internautes, tout en ajoutant à votre page du contenu utile.

Une fois un contenu actualisé, vous pouvez en faire la promotion sur votre page d’accueil, dans votre newsletter et sur vos comptes des réseaux sociaux. Toutes ces interactions sont efficaces pour booster le trafic de l’article mis à jour.

Devez-vous supprimer ou fusionner certains contenus ?

Pour certains de vos articles, une mise à jour n’aurait pas de sens : le sujet traité est peut-être obsolète ; il s’agit d’un produit que vous ne vendez plus ; ou d’autres articles plus pertinents ont pris le relais. Dans ce cas, vous avez intérêt à supprimer ou fusionner les articles en question, sans oublier de mettre en place une redirection vers des contenus de votre site traitant d’un sujet équivalent.

 

Visuels
Toutes les images sont diffusées sous licence Pixabay.

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page