Cocon sémantique : quelles sont les étapes pour le créer ?

Technique SEO très performante et aux multiples avantages, le cocon sémantique nécessite de faire preuve d’une véritable stratégie. Autrement dit, créer un cocon sémantique ne s’improvise pas.

Une vue d’ensemble et une préparation minutieuse sont indispensables pour tirer le meilleur parti de cette technique SEO. Et tout repose sur les liens entre les pages d’un site web. Le statut et le thème de chaque page doivent ainsi être clairement identifiés au préalable. Les liens internes, quant à eux, doivent être soigneusement choisis, et votre contenu organisé.

L’objectif : traiter un sujet en profondeur. De ce fait, vous répondez à un maximum d’intentions de recherche et vous démontrez votre expertise. Résultat ? Vous drainez un trafic qualifié et convertissez. Stratégie marketing globale et complète, le cocon sémantique mérite ainsi une attention particulière, surtout en cas de refonte ou de création de sites.

Stratégie marketing globale et complète, le cocon sémantique mérite ainsi une attention particulière
© Monstera Production – Licence Pexels

Cocon sémantique : définition et avantages

Le cocon sémantique est une stratégie qui mise sur la distribution du jus des liens de manière optimisée. Le but est ainsi d’améliorer la proximité sémantique des pages et de fluidifier la navigation des internautes sur le site. Au premier rang des avantages du cocon sémantique se trouve l’optimisation du référencement naturel, même sur des requêtes concurrentielles. En effet, en plaçant la cohérence sémantique au cœur de la structure de votre site, vos pages gagnent en pertinence pour les algorithmes de Google, qui comprennent aisément le sujet de chaque page.

En traitant une thématique d’un point de vue aussi bien général que dans ses détails et en y consacrant un nombre de pages suffisant, vous tirez pleinement parti de la longue traîne, ces requêtes composées d’un grand nombre de mots-clés et qui traduisent une intention de recherche précise. Toutes ces pages sont autant d’opportunités d’apparaître dans les résultats de recherche. Votre site web est ainsi plus facile d’accès pour les internautes.

Ces derniers naviguent ensuite facilement d’une page à l’autre, grâce à un maillage interne judicieux. Vous limitez donc le taux de rebond tout en augmentant le temps moyen passé sur votre site. Autant de paramètres positifs pour les moteurs de recherche, qui y voient un site pertinent pour les internautes.

Les étapes pour créer un cocon sémantique

Le cocon sémantique mise sur le sens des mots pour organiser la structure et le contenu d’un site web. La réalisation des étapes de création ne peut donc se faire qu’en respectant un ordre logique. Voici les grandes lignes.

Les étapes pour créer un cocon sémantique
© Monstera Production – Licence Pexels

Étape 1 : l’analyse sémantique préalable

La mise en place d’un cocon sémantique commence par la réflexion, afin de donner une direction à votre stratégie. Vous devez donc en premier lieu identifier votre cible, ainsi que les thèmes principaux de votre site. Ces deux points sont incontournables pour choisir vos mots-clés avec pertinence. Vous devez en effet faire le tour du sujet et donc identifier toutes les requêtes qui y sont liées.

Elles peuvent prendre la forme de questions que se posent les internautes ou encore de conseils. Hiérarchisez ensuite ces mots-clés. Par ailleurs, pensez à effectuer un audit SEO. Il s’agit du meilleur moyen d’obtenir un maximum d’informations sur lesquelles vous appuyer pour construire votre cocon.

Étape 2 : hiérarchisation des pages et créations des liens internes

Une fois toutes les informations à portée de main, l’étape majeure consiste à hiérarchiser les pages que vous comptez créer. Les sites web qui mettent en œuvre la stratégie du cocon sémantique comptent souvent un grand nombre de pages. Cette étape peut donc se révéler assez longue, d’autant que vous devez adjoindre à chaque page un statut. Un cocon comporte en effet trois types de pages : piliers, intermédiaires et finales.

Les pages piliers ont les contenus les plus longs et les plus complets. Elles abordent un sujet de manière généraliste. Les détails sont abordés dans les pages intermédiaires, avec des mots-clés plus précis. Les pages finales sont souvent les pages produits, ou bien des pages à la thématique très pointue. Toutes ces pages sont reliées entre elles par le maillage interne selon une stratégie déterminée.

Les pages piliers renvoient aux pages intermédiaires, qui renvoient elles-mêmes à la page pilier et aux pages produit. Les pages de même niveau sont également maillées entre elles. On parle de liens ascendants et descendants (verticaux) ainsi que de liens transversaux.

Étape 3 : création du contenu des pages principales

La rédaction de contenu optimisé pour le SEO est la troisième grande étape de création d’un cocon sémantique. Elle doit reposer sur une hiérarchisation claire entre les mots-clés principaux et secondaires, ainsi que sur une compréhension fine des intentions de recherche. Les pages principales ont un contenu généraliste et abordent, quoique sans entrer dans les détails, tous les aspects du sujet.

Avoir listé les requêtes des internautes et connaître les pages intermédiaires permet de ne rien oublier lors de la rédaction. En dépit de sa longueur et de son caractère exhaustif, le contenu n’en doit pas moins rester digeste pour le lecteur et agréable à lire. Il doit aussi se démarquer de ce qu’a déjà pu produire la concurrence et mettre en avant votre propre expertise.

Étape 4 : création des pages satellites et de leurs contenus

Le contenu des pages satellites doit répondre à des interrogations précises des internautes. C’est le moment de rentrer dans les détails, de donner des exemples, de parler de manière concrète. L’idéal est d’avoir identifié un personae, c’est-à-dire le profil de l’internaute typiquement intéressé par votre contenu rédactionnel. Vous devez également repérer des sous-thématiques. Vous devez aussi ajouter les liens contextuels qui renvoient de chaque page satellite à la page principale correspondante.

Quels outils SEO utiliser pour optimiser la structure du cocon sémantique ?

Quels outils SEO utiliser pour optimiser la structure du cocon sémantique ?
© Domenico Loia – Licence Unsplash

Créer un cocon sémantique, c’est mettre en œuvre une stratégie de grande envergure. Il faut penser à tout très en amont de la réalisation. Pour vous aider, vous pouvez compter sur quelques outils. Cocon.se et Gephi sont par exemple particulièrement utiles pour visualiser l’architecture de votre site. Vous obtenez ainsi une vision d’ensemble qui facilite le repérage d’éventuelles erreurs ou l’optimisation.

Pour davantage d’assistance encore, vous pouvez recourir à Bombyx. Cet outil a été créé par l’inventeur du cocon sémantique en personne, Laurent Bourrelly. Il s’agit d’un plug-in WordPress qui optimise pour vous votre cocon à partir de la structure d’un site que vous n’avez qu’à entrer sur une mindmap (carte mentale).

Créer un cocon sémantique, c’est mettre en œuvre une stratégie de grande envergure.
© Kindel Media – Licence Pexels

Pour réaliser l’analyse de mots-clés, vous pouvez commencer par une étape de brainstorming et par vous mettre à la place de l’internaute. Pour aller plus loin, vous pouvez cependant compter sur des outils tels que YourTextGuru ou SEOQuantum. AnswerThePublic est également très utile pour penser à traiter des questions qui ne vous seraient jamais venues à l’esprit.

La mise en œuvre d’un cocon sémantique est un projet de grande envergure, qui nécessite anticipation et contenus de qualité. Faites-vous accompagner par votre agence de référencement hREF pour que le cocon sémantique vous offre tout son potentiel. Nous assurons également le suivi des résultats, pour un impact à la hauteur de vos attentes.

E-book gratuit

Rédiger du contenu SEO : les pièges à éviter

Découvrez les pièges auxquels vous pourrez être confrontés lors de votre production de contenus SEO et comment les éviter. 

Intéressés par nos services éditoriaux ?

Recevez la newsletter hREF