Quelle est la longueur idéale pour vos articles de blog ?

En matière de contenus web, est-ce que la taille compte ? Si l’on en croit les statistiques Google, il semblerait que la réponse soit positive : un article de 1 000 mots a plus de chances d’occuper une position élevée dans les résultats de recherche qu’un texte de 400 mots. Pour autant, existe-t-il des règles précises concernant la longueur des articles de blog ? Et un contenu bien rédigé mais concis serait-il désavantagé par rapport à un article interminable mais de moindre qualité ? Bref, la « bonne » taille pour un article de blog, ça correspond à quoi ?

La taille idéale des contenus web (selon plusieurs études)

La question de la longueur idéale pour les contenus web, et notamment pour les articles destinés à être publiés sur des blogs dans le cadre d’une stratégie de content marketing, a toujours fait l’objet de nombreuses interrogations. Plusieurs études ont ainsi démontré que les contenus les plus longs ont tendance à occuper des positions plus élevées dans les résultats des moteurs de recherche (notamment sur Google).

La taille idéale pour les lecteurs

On peut en voir un exemple avec ce graphique :

(Source : SerpIQ)

Cette analyse indique la taille moyenne des publications qui apparaissent sur la première page des SERPs de Google. On constate que les contenus web qui occupent les six premières positions (liens organiques uniquement) comptent chacun plus de 2 300 mots ; et que tous ces contenus dépassent les 2 000 mots. Même si l’on prend en considération le fait que les sidebars ont été intégrées à la mesure et que les articles issus de Wikipédia tendent à truster les premières places, il en ressort que les contenus web les plus longs ont la préférence des robots de Google – et, par corollaire, des internautes.

Notez toutefois que ces recommandations valent surtout pour des contenus web rédigés dans une logique SEO. Dès lors qu’il s’agit d’être lu de bout en bout, le site Medium conseille plutôt de ne pas dépasser les 1 600 mots, une longueur qui correspond au temps moyen de lecture d’un internaute (soit sept minutes). (Source : Buffer)

La même année (en 2014), une autre étude estimait à 1 149 la moyenne de mots pour un calibrage parfait :

(Source : Blogpros)

Cette estimation a été faite à partir de l’analyse de 100 articles de blog bien positionnés sur les moteurs de recherche. L’étude apporte des précisions intéressantes concernant les détails de ces contenus web à succès : le fait qu’ils présentent des listes numérotées (pour 45 % d’entre eux) ou qu’ils prennent la forme de guides ou de tutoriaux (pour 35 %), qu’ils intègrent en moyenne 9,96 liens et 3,2 images, etc.

La taille idéale pour Google et pour les réseaux sociaux

Ensuite, il y a l’avis des experts du référencement naturel. Eux n’obéissent qu’à Google, qui lui-même cherche à matérialiser les désirs des internautes. De leur point de vue, les contenus web doivent nécessairement être conséquents : environ 2 000 mots. L’explication ? Elle est SEO-friendly : plus un article de blog est long, plus il donne l’opportunité d’insérer des mots-clés sans crever le plafond de la densité moyenne recommandée (1 mot-clé pour 100 mots), de jouer avec les champs sémantiques, d’introduire des balises et d’obtenir des backlinks sur des sites à haut Ranking.

En outre, Google favorise la qualité, surtout depuis le lancement de son algorithme Panda. Et pour faire de la qualité, il faut forcer un peu sur sa plume !

Enfin, il y a ceux qui visent plus de partages. Jetez un œil à ce graphique :

Il s’agit là du résultat d’une enquête OkDork/Buzzsumo basée sur les 10 % d’articles les plus partagés sur les réseaux sociaux aux USA. On voit clairement que les contenus web qui bénéficient du plus grand nombre de partages ont des longueurs allant de 3 000 à 10 000 mots, tandis que les articles de moins de 1 000 mots sont presque deux fois moins partagés. Il faut toutefois prendre en compte le fait que la notoriété joue un rôle essentiel dans ces résultats, et que les médias influents voient leurs contenus web plus souvent partagés que les autres ; même très longs, vos articles de blog n’auraient sans doute pas la même popularité !

Quelle longueur pour vos articles de blog ?

Alors, que faire ? Privilégier des contenus web très longs ? Ou se contenter de publier des articles brefs mais bien écrits et bien ciblés, en travaillant avec plus de soin son référencement naturel ?

La question est d’importance : rédiger un texte de 500 mots ou de 2 500 mots, ce n’est pas la même chose. Et au-delà du temps passé à l’écrire, il y a la patience de l’internaute qui entre en ligne de compte.

En réalité, la réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs :

  • De la cible visée par vos contenus web et du type d’informations qu’elle recherche.
  • De la position de votre cible dans le parcours client : un prospect « vert » voudra plutôt lire des articles courts/moyens, un lead « mûr » est en quête de contenus à forte valeur ajoutée et d’une certaine longueur, comme des dossiers de fond ou des livres blancs.
  • De votre travail de référencement naturel : Google recommande de publier des contenus d’au minimum 300 mots, seuil en deçà duquel ils risquent fort d’être mal référencés. Au contraire, des contenus web assez longs permettent d’optimiser vos leviers SEO.
  • De votre positionnement, car des articles longs sont aussi de meilleure qualité et plus experts (dans le cadre d’une stratégie Inbound marketing), tandis que des contenus web concis peuvent plutôt servir à présenter une offre ou à faire passer un message.

L’idéal, c’est donc de varier la taille de vos contenus web en fonction de ces quatre paramètres. Sans oublier de penser à votre sujet : il y a des thématiques qu’il est possible de traiter en 500 mots… et d’autres qui gagnent à être développées au gré de longs contenus !

Et avant de vous lancez, méditez sur ceci : on dit parfois qu’il n’y a pas d’articles trop courts ou trop longs, mais seulement des articles de qualité…

Toutes les images de cet article sont diffusées sous licence Creative Commons 0.

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page