E-tourisme : comment sortir du lot ?

Dans le secteur ultra-concurrentiel de l’e-tourisme, impossible de se cantonner à soigner son offre commerciale. Il faut se tenir constamment au fait des évolutions du marketing web et surtout adopter la stratégie la plus efficace. Mention spéciale pour le content marketing qui vise à accompagner l’utilisateur dans son choix. Contexte, leviers et tendances… Un dossier indispensable pour vendre plus de voyages dans les années 2020.

Quelles sont les particularités du tourisme sur Internet ?

Le tourisme, peut-être plus que d’autres secteurs d’activité, a connu un grand bouleversement avec la révolution numérique. Le déploiement d’Internet et l’équipement croissant des individus en smartphones et tablettes n’y sont évidemment pas étrangers. Si bien que le e-tourisme a pris depuis plusieurs années le pas sur le tourisme traditionnel. Qu’est-ce que cela signifie ? Que les habitudes ont changé. Que la plupart des personnes en quête de réservation de voyage utilisent désormais Internet. Que les agences de voyages dites traditionnelles, les agences physiques, tendent à disparaître. Mais appuyons-nous sur des chiffres concrets. Le cabinet Raffour Interactif révèle qu’en 2018, 55 % des Français ont utilisé Internet pour réserver au moins en partie leur séjour, alors qu’ils n’étaient que 50 % deux ans plus tôt. Une tendance forte donc qui pourrait encore s’amplifier. En effet, en 2018, près de huit Français sur dix ont préparé leur voyage sur Internet. Si nous entrons dans le détail, on s’aperçoit qu’en France, c’est la réservation des billets d’avion qui représente la plus grande part de l’e-tourisme. Cependant, la réservation de l’hébergement s’effectue de plus en plus via les acteurs du tourisme électronique.

Le voyage reste un secteur à part de l’e-commerce. Les recherches sont plus longues que pour un achat matériel. L’étude annuelle TripAdvisor réalisée en décembre 2018 rapporte que 14 % des Français comparent les offres des compagnies aériennes pendant plusieurs semaines dans le but de trouver le meilleur prix. Un tiers d’entre eux se disent même prêts à changer de destination dans le cas où ils trouveraient un tarif plus avantageux. Quant au taux de conversion, il est en revanche plus important dans le secteur du tourisme et atteint 4,8 %. Traduction : si la recherche d’offre de voyage est mûrement réfléchie, elle se concrétise plus souvent par un achat que dans d’autres secteurs de vente en ligne.

Depuis plusieurs années, les agences de voyages traditionnelles ont anticipé le développement de l’e-tourisme et ont orienté leur stratégie vers le web. Elles restent pourtant en retrait par rapport aux agences pure play qui travaillent exclusivement sur Internet. Ces dernières ont plus rapidement adopté les nouvelles stratégies marketing. Pour preuve, déjà en 2004, les agences traditionnelles de voyages subissaient une chute de leur chiffre d’affaires en raison de la concurrence des nouveaux acteurs du secteur.

Acteurs du e-tourisme : quels leviers utiliser pour se démarquer ?

Le tourisme accueille de très nombreux acteurs, notamment sur Internet. Mais comment sortir du lot ? Comment attirer plus de visiteurs sur son site ? Comment améliorer son taux de conversion ? Nous vous présentons quelques leviers d’action pour vendre plus de voyages, pour concrétiser davantage de réservations d’hébergements ou de billets d’avion.

Le contenu : marketing éditorial et référencement (SEO et SEA)

Face à la concurrence, la priorité consiste à optimiser le SEO de son site web, c’est-à-dire à améliorer son référencement sur les moteurs de recherche. Pour cela, il est conseillé de recourir aux services d’une agence de contenu éditorial, capable de vous accompagner dans votre stratégie et de travailler sur les mots-clés les plus efficients. Cette solution permet de laisser venir le prospect à vous. Une politique plus encline à voir les recherches converties en vente contrairement à la stratégie SEA qui consiste à diffuser des annonces pour attirer les internautes sur votre site. Le SEA est donc une forme de référencement payant, de publicité, ce qui est peut-être efficace à court terme, mais moins que le référencement naturel sur le long terme. Certains acteurs choisissent d’opter pour le SEM qui combine SEO et SEA.

Si le SEO s’avère généralement plus rentable que le SEA, c’est parce qu’en créant un contenu rédactionnel de qualité qui répondra aux questions des prospects, vous attirerez le consommateur avec une plus grande confiance. La technique du content marketing permet donc d’améliorer son taux de conversion et de bénéficier d’un meilleur retour sur investissement. Le trafic sur votre site augmente de façon pérenne et l’apport de contenus éditoriaux contribue à améliorer l’image de votre entreprise.

Améliorer l’expérience utilisateur

Dans le secteur de l’e-tourisme, l’expérience utilisateur fait partie des enjeux à ne surtout pas négliger. La page d’accueil de votre site doit être la plus simple et fluide possible. C’est votre vitrine. Ne vous est-il jamais arrivé en tant qu’internaute de ne pas trouver le menu immédiatement et de préférer visiter un autre site ? Pour être certain que votre site soit le plus vendeur possible, vous pouvez également déployer plusieurs versions et choisir, in fine, celle qui propose le meilleur taux de conversion. Prenez également garde à ne pas sur-solliciter les prospects. La saturation d’offres commerciales peut en effet avoir un effet néfaste.

Enfin, pour améliorer l’expérience utilisateur et ainsi fidéliser votre clientèle, rapprochez-vous du client en lui offrant des services personnalisés. Par exemple, si vous proposez des hébergements à Lisbonne ou des vols pour la capitale du Portugal, vous pourriez lui suggérer, via des newsletters ou des notifications, des bons plans sur place et/ou un agenda des évènements à ne pas manquer pendant la durée de son séjour. Cette stratégie nécessite un suivi certes important, mais peut assurer un excellent retour sur investissement.

Utiliser les réseaux sociaux à bon escient

Facebook, Twitter, Instagram… Les réseaux sociaux sont un formidable outil pour déployer une stratégie marketing. Dans le monde du tourisme, les réseaux sociaux, et peut-être Instagram plus qu’un autre, ont œuvré pour développer le tourisme. Citons l’exemple de l’Islande. Cette petite île volcanique a vu sa fréquentation multipliée par quatre au cours des dernières années (passant de 0,5 million de visiteurs en 2010 à 2,4 millions de visiteurs en 2018). Pourquoi un tel essor ? Outre le développement des vols à bas coût, c’est la diffusion des merveilleux paysages du pays et de ses aurores boréales sur les réseaux sociaux qui a donné envie à ces nouveaux visiteurs de gagner l’île. Utilisez Instagram et d’autres applications pour intégrer une communauté en lien avec votre offre commerciale. Mais attention, pour être efficace, vous devez préalablement définir vos objectifs, vos cibles et votre position. Le choix des photos que vous diffuserez devra également être bien réfléchi. Pour avoir un profil capable d’attirer les utilisateurs vers vos offres, utilisez des hashtags précis, publiez des photos régulièrement et encouragez vos abonnés à partager leur expérience.

Stratégie marketing dans l’e-tourisme : quelles sont les nouvelles tendances ?

Après avoir évoqué les capacités d’une stratégie de référencement naturel à générer du trafic durablement sur votre site et à améliorer votre taux de conversion, nous vous proposons un rapide état des lieux des nouvelles tendances du content marketing. Car dans le marketing web, les techniques évoluent constamment.

Privilégier les mots-clés longue traîne

Vous vendez des voyages aux États-Unis ? Si vous tapez « voyage États-Unis » sur Google, vous pourrez constater la concurrence à laquelle vous allez devoir faire face sur le web. Pour sortir du lot, la nouvelle tendance dans le monde du SEO, c’est le mot-clé de longue traîne, c’est-à-dire plus développé que l’exemple cité. En travaillant l’expression « road trip en famille sur la route 66 » par exemple, vous apparaîtrez en meilleure position sur les moteurs de recherche. Si vous craignez que ce soit trop restrictif, sachez qu’avec des contenus éditoriaux proposant un grand nombre de mots-clés de longue traîne, vous générerez plus de trafic qu’avec des expressions standard. Une agence de référencement web vous guidera pour choisir les expressions les plus adaptées et saura les insérer naturellement au sein des contenus éditoriaux.

Inspirer ses prospects plutôt que les pousser à acheter

L’heure est à l’inbound marketing. Contrairement à l’outbound marketing qui base sa stratégie sur des publicités que les internautes trouvent de plus en plus intrusives, la philosophie de l’inbound marketing consiste à fournir des conseils, à accompagner les internautes dans leurs choix. Dans le secteur du tourisme, les achats sont particulièrement réfléchis et nécessitent, nous l’avons vu, plusieurs semaines de recherche. Les acteurs de l’e-tourisme le comprennent de mieux en mieux, si bien qu’ils tendent à inspirer leurs prospects avec des articles informatifs plus qu’à les orienter trop rapidement vers un clic définitif.

 

Visuels

Toutes les images sont diffusées sous licence Pixabay.

Partager cet article :

Dans la même catégorie

Abonnez-vous à notre newsletter

Demander un devis
Haut de page